Ecoutez Radio Sputnik
    Quand un char M1A1 Abrams américain en Irak est détruit par un missile chinois

    Quand un char M1A1 Abrams américain en Irak est détruit par un missile chinois

    © AP Photo / Hadi Mizban
    Défense
    URL courte
    21941
    S'abonner

    Le 20 octobre dans la province de Kirkouk, un char irakien M1A1 Abrams de fabrication américaine aurait été détruit par un lance-missiles antichar HJ-8 chinois des Peshmergas, suppose War Is Boring. Selon une première version, ce char aurait été la cible d’un missile d´infanterie léger antichar (MILAN).

    L'analyse des documents publiés par les Peshmergas, forces armées du Kurdistan irakien, permet de supposer qu'un char irakien M1A1 Abrams de fabrication américaine a été détruit par un lance-missiles antichar portable HJ-8 chinois lors de l'affrontement qui a opposé des Peshmergas à l'armée irakienne le 20 octobre dans la province irakienne de Kirkouk, écrit le portail War Is Boring, projet médiatique américain spécialisé en affaires militaires, qui s'est développé autour du blog personnel d'un correspondant de guerre américain.

    Officiellement, Pékin n'a pas effectué de livraisons de HJ-8 au Kurdistan irakien. Selon ce portail d'information, le chemin emprunté par ce système anti-char chinois pour parvenir aux mains des Kurdes a été tortueux. Ce serait en réalité un trophée pris à Daech en 2014. Les djihadistes l'auraient eux-mêmes arraché à l'opposition syrienne qui, elle-même, l'aurait obtenu du Qatar, qui se serait fourni au Soudan. Tous comme l'Egypte, les Émirats arabes unis, le Pakistan et 16 autres pays, le Soudan achète des HJ-8.
    Dans un premier temps, on avait pensé que ce char avait été détruit par un missile d´infanterie léger antichar (MILAN) de fabrication franco-allemande livré aux Peshmergas par l'Allemagne pour sa lutte contre Daech.

    Les Peshmergas réfutent le fait de l'utilisation de MILAN contre le char irakien et accusent Bagdad de faire usage d'armes américaines contre l'autonomie kurde.

    Les autorités irakiennes ont reconnu la perte de leur char Arbams mais ont déclaré ne pas l'avoir utilisé contre les Peshmergas.

    Les M1A1 Abrams fabriqués depuis 1984 ne sont pas dotés de systèmes modernes de protection active, qui équipent les chars plus modernes, indique War Is Boring.

    Des combats entre les Forces irakiennes et les Peshmergas kurdes ont éclaté le 20 octobre à Altoun Koupri, à 35 km au nord-ouest de Kirkouk. L'armée irakienne a repris le contrôle du secteur pétrolier de Kirkouk, en représailles au référendum d'auto-détermination organisé le 25 septembre dans la région autonome malgré l'interdiction de Bagdad.

    Tags:
    armements, armée, livraisons d'armes, missiles, char, Milan (missile antichar), Abrams M1, Peshmerga, Daech, Kirkouk, Kurdistan irakien, Pakistan, Qatar, Soudan, Allemagne, France, Chine, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik