Défense
URL courte
1210
S'abonner

Un robot de combat polyvalent du nom de Nerekhta s’apprête à compléter les rangs de l’armée russe. L’opérateur pourra le commander juste en regardant l’ennemi tout en donnant l’ordre à l’engin.

Le ministère russe de la Défense envisage de mettre en service le premier robot de combat, à savoir le drone polyvalent Nerekhta, capable de jouer le rôle de tireur, d'espion et de transport.

Les drones ont été testés l'été dernier dans la région de Moscou, et ont prouvé leur efficacité.

Les engins Nerekhta peuvent atteindre une vitesse de 30 km/h, il est protégé par une cuirasse qui le rend invulnérable aux fusils de précision de calibre 7,62 mm.

Il est également prévu de connecter le Nerekhta à l'équipement du fantassin du futur Ratnik. Le soldat recevra un casque de commande qui lui permettra de donner au robot l'ordre d'anéantir l'ennemi juste en le regardant.

La version espion du drone est dotée d'une optique puissante et d'une caméra thermique. Elle recherche l'ennemi ou corrige le feu d'artillerie. Enfin, la version transport permet d'acheminer des munitions, des médicaments ou des aliments aux soldats et d'évacuer les blessés du champ de bataille. Un robot peut facilement transporter une personne.

Le rayon d'action du robot, commandé à distance, est d'environ 5 km, mais il est moindre en forêt, en montagne ou en ville.

Lire aussi:

Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
La France enregistre 300.000 nouveaux millionnaires pendant la pandémie
«Blancheur de la nourriture française»: Sciences Po s’enfonce toujours plus loin dans la dérive racialiste
Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Tags:
drone, robot, défense, robot Nerekhta, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook