Défense
URL courte
0 190
S'abonner

La Russie créera d’ici quelques mois une nouvelle division antiaérienne en Arctique et reconstruira 10 aérodromes polaires d’ici 2020, selon le commandant de la Flotte russe du Nord Nikolaï Evmenov.

Une deuxième division antiaérienne renforcera la défense russe dans la région arctique dès 2018, a annoncé jeudi le vice-amiral Nikolaï Evmenov, commandant de la flotte russe du Nord.

«En 2018, nous comptons mettre en place une nouvelle division au sein de l’armée des forces aériennes et de défense antiaérienne [de la flotte du Nord]. La division sera déployée à Tiksi et à Dikson, ainsi que sur l’archipel de Nouvelle-Zemble», a indiqué le vice-amiral Evmenov devant les journalistes.

Selon lui, le commandement russe envisage également de reconstruire 10 aérodromes polaires d’ici 2020 pour «élargir sa zone d’action en Arctique et garantir la mobilité des forces terrestres et côtières».

Base militaire Trèfle arctique sur la Terre d'Alexandra
© Sputnik . Ministère russe de la Défense
À l’heure actuelle, les territoires arctiques russes se trouvent sous la protection de la 1ère division de défense antiaérienne qui couvre la péninsule de Kola, la mer Blanche, la région d’Arkhangelsk et le district autonome des Nenets du Iamal. Un régiment déployé sur l’archipel de Nouvelle-Zemble a récemment renforcé cette division armée de systèmes de missiles sol-air S-400 Triumph, S-300 Favorit, ainsi que de systèmes antiaériens Pantsir comprenant des canons bitubes et des missiles hypersoniques.

Le 3 novembre dernier, le vice-amiral Evmenov a annoncé que toutes les îles arctiques abritant des bases de la Flotte du Nord seraient dotées d’aérodromes praticables en toute saison et capables d’accueillir tous les appareils, y compris des avions de transport lourds et des chasseurs.

La Flotte du Nord, qui protège les intérêts russes en Arctique et dans d’autres régions, dispose de sous-marins nucléaires, du porte-avions lourd Admiral Kouznetsov (Amiral Kouznetsov) et du croiseur nucléaire lance-missiles Piotr Veliki.

S-400 Triumph
© Sputnik .
Infographie: Système de défense antiaérienne et antimissile S-400 Triumph

Lire aussi:

Diminution du nombre de personnes en soins intensifs en France, une première depuis le début de l'épidémie
Rivotril: «euthanasie hors-cadre» ou «ne pas laisser souffrir quelqu’un pleinement conscient»?
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Tags:
division, aérodrome, défense antiaérienne, Flotte russe du Nord, Nikolaï Evmenov, Dikson, Tiksi, Russie, Nouvelle-Zemble, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook