Ecoutez Radio Sputnik
    Un militaire des Troupes russes de la protection radio, chimique et biologique

    Un nouveau robot de reconnaissance chimique remis à l’armée russe en 2018

    © Sputnik . Vitali Timkiv
    Défense
    URL courte
    2280

    Les Troupes russes de la protection radio, chimique et biologique auront prochainement à leur disposition un nouveau robot de reconnaissance téléguidé.

    Un robot de reconnaissance chenillé destiné à remplacer les militaires dans les endroits les plus dangereux pour l’homme sera mis à la disposition des Troupes russes de la protection radio, chimique et biologique en 2018, a annoncé samedi le commandant des troupes Igor Kirillov.

    «Le nouveau système robotisé sera mis en dotation l’an prochain», a indiqué le général Kirillov sur les ondes de la radio Écho de Moscou.

    Le robot chenillé peut recevoir les commandes par radio dans un rayon de 3 kilomètres et par câble à 500 mètres de distance. Il sera utilisé dans les endroits «où l’utilisation des effectifs [humains, ndrl] est indésirable», d’après Igor Kirillov.

    «Le robot a pour mission d’atteindre le lieu où il doit prélever des échantillons, réaliser ce travail, effectuer une inspection visuelle du terrain et regagner son point de départ», a précisé le commandant.

    Les Troupes russes de la protection radio, chimique et biologique sont mises à contribution en temps de guerre et en temps de paix pour détecter et neutraliser les menaces radiologiques, chimiques et biologiques. Elles servent notamment à réduire ou éliminer les conséquences des catastrophes industrielles techniques sur des sites dangereux.

    Lire aussi:

    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    «La pire attaque contre la liberté des médias»: le rédacteur en chef de WikiLeaks s’exprime en exclusivité pour Sputnik
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Tags:
    communications radio, reconnaissance, robot, Troupes russes de la protection radio, chimique et biologique (RKhBZ), Igor Kirillov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik