Ecoutez Radio Sputnik
    ordinateurs militaires russes

    La Russie et la Chine s'entraîneront à repousser «des frappes balistiques provocatrices»

    © Sputnik. Vitaliy Ankov
    Défense
    URL courte
    5290

    La Russie et la Chine organiseront en décembre prochain un exercice assisté par ordinateurs en matière de défense antimissile pour s'entraîner à parer des «frappes accidentelles et provocatrices», mais cet exercice ne sera dirigé contre aucun pays tiers.

    Dans le cadre d'un exercice de défense antimissile assisté par ordinateurs, les forces armées russes et chinoises s'entraîneront à contrecarrer des «frappes accidentelles et provocatrices de missiles balistiques», a indiqué vendredi le ministère russe de la Défense.

    Le deuxième exercice assisté par ordinateurs en matière de défense antimissile, Sécurité aérienne et spatiale 2017, se déroulera à Pékin du 11 au 16 décembre.

    Il aura pour objectif «l'étude des questions de planification et d'action des unités de défense antimissile» et «l'amélioration de la réaction à des frappes accidentelles et provocatrices de missiles balistiques».

    Cet exercice ne sera pas dirigé contre un pays tiers, a fait remarquer le ministère.

    Il «doit permettre d'améliorer l'interopérabilité des forces armées russes et chinoises lorsqu'elles auront à relever des défis modernes».

    Le premier exercice de défense antimissile assisté par ordinateurs s'est déroulé du 26 au 28 mai 2016 à Moscou.

    Plus récemment, la Russie et la Chine ont organisé les exercices navals Joint Sea 2017, dont la première étape s'est déroulée du 22 au 27 juillet en mer Baltique, au grand dam de l'Otan qui pourtant ne se gêne pas pour accroître ses effectifs armés aux frontières russes. La deuxième étape s'est tenue du 18 au 26 septembre sur la base de la Flotte russe du Pacifique, dans les mers d'Okhotsk et du Japon.

    Lire aussi:

    Un entraînement militaire sino-russe débouche sur «une importante percée»
    Premiers exercices navals russo-chinois en Baltique, théâtre de tensions Russie-Otan
    «Joint Sea 2017»: «le soutien de la Chine à la Russie dans son face-à-face avec l’Otan?»
    Tags:
    informatique, exercices militaires, Joint Sea 2017 (exercices russo-chinois), OTAN, Pékin, océan Pacifique, mer d'Okhotsk, Japon, mer Baltique, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik