Défense
URL courte
Nouvelles armes russes (2017) (10)
14771
S'abonner

La Russie s’est équipée d’un premier navire lance-missiles d’une série baptisée «veuve noire d’Europe» en hommage à une dangereuse araignée

La corvette furtive lance-missiles Taïfoun («typhon») a été mise à l’eau vendredi dans le chantier naval Pella à Saint-Pétersbourg, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

Le Taïfoun est le premier navire de la série du projet 22800 Karakurt («Veuve noire d’Europe») conçu par le Bureau d’études central de la Marine Almaz. Il est destiné à accomplir des missions dans la zone côtière.

Les corvettes du projet 22800 font 800 tonnes et leur vitesse maximale est de 30 nœuds. L’autonomie de ces navires est de 2.500 milles nautiques.

Les navires du projet Karakurt seront équipés d’armes de précision, notamment de missiles de croisière Kalibr-NK dont la portée est de 2.500 kilomètres, ainsi que de missiles de croisière supersoniques antinavires P-800 Onyx. De plus, ils disposeront de canons automatiques, d'un système antiaérien unique en son genre, ainsi que du tout dernier système de protection électronique. Grace à ces armements, les corvettes Karakurt seront plus performantes que les modèles précédents, les navires du projet 21631 Bouïan-M, bien éprouvés par la campagne syrienne.

Corvettes Bouïan-M: caractéristiques et armement
© Sputnik .
Corvettes Bouïan-M: caractéristiques et armement
Dossier:
Nouvelles armes russes (2017) (10)

Lire aussi:

Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Tags:
mise à l'eau, navires, corvette, projet 21631 (Bouïan-M), Onyx, Kalibr, projet 22800 Karakurt (corvettes russes), Taïfoun (corvette lance-missiles), Marine russe, Almaz-Anteï, Saint-Pétersbourg, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook