Ecoutez Radio Sputnik
    Le SNLE Iouri Dolgorouki

    Sous-marins nucléaires russes: qui sont ces «saints», «princes» et «généraux» des mers?

    © Photo. Рress-service of JSC "PO "Sevmash"
    Défense
    URL courte
    Irina Dmitrieva
    10521

    Les sous-marins nucléaires russes du projet Boreï, dont le plus récent, le Prince Vladimir considéré comme «le plus meurtrier» par les médias, portent des noms de princes ou de saints, bien connus des amateurs de l’histoire russe. Quelle signification ces noms ont-ils pour les Russes? Sputnik vient à l’aide de ses lecteurs.

    Le nouveau sous-marin nucléaire russe de 4e génération Prince Vladimir, qualifié de «plus meurtrier au monde» par les médias étrangers en raison de ses 16 missiles intercontinentaux Boulava, est le quatrième submersible du projet 955 Boreï portant le nom d’un prince. Voici la liste complète des sous-marins lanceurs d’engins (SNLE) de cette classe, en service ou en chantier, dont les noms pourraient donner une idée de leur véritable mission.

    Iouri Dolgorouki

    Sous-marin nucléaire Iouri Dolgorouki
    © Sputnik . Sevmash
    Sous-marin nucléaire Iouri Dolgorouki

    Le K-535 Iouri Dolgorouki, tête de série du projet 955 Boreï, fait partie de la flotte du Nord depuis janvier 2013.

    Le monument au prince Iouri Dolgorouki à Moscou
    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Le monument au prince Iouri Dolgorouki à Moscou

    Il porte le nom d’un prince du XIIe siècle considéré comme le fondateur de Moscou. Le commandement de la Marine a sans doute pensé qu’il serait symbolique de donner le nom de Iouri Dolgorouki au premier sous-marin nucléaire produit en Russie après l’effondrement de l’URSS.

    Alexandre Nevski

    Le sous-marin K-550 du projet Boreï, en service depuis décembre 2013 au sein de la flotte du Pacifique, est consacré au prince de Novgorod, de Vladimir et de Kiev, Alexandre Nevski (1220-1263).

    Monument au prince Alexandre Nevski à Novgorod
    © Sputnik . Rudolf Kucherov
    Monument au prince Alexandre Nevski à Novgorod

    Il a été canonisé par l’Eglise orthodoxe russe. Alexandre Nevski était un grand guerrier qui n’a perdu aucune bataille, mais aussi un bon diplomate. Il est considéré comme la légende d’or de la Rus’ médiévale. Selon un sondage réalisé en décembre 2008, il a été proclamé «le plus grand nom de Russie».

    Vladimir Monomakh

    Sous-marin nucléaire russe Vladimir Monomakh
    © Photo. Bureau central d'études et d'ingénierie maritime Rubin
    Sous-marin nucléaire russe Vladimir Monomakh

    Le K-551, remis à la Marine en décembre 2014, porte le nom du grand-prince de Rus’ de Kiev Vladimir II Monomaque, canonisé lui aussi par l’Eglise orthodoxe russe. Vladimir Monomaque (1053-1125) a été un excellent combattant et négociateur.

    Bien avant de régner officiellement, il a joué un rôle important lors des conférences princières pour mettre fin aux luttes intestines ou pour défendre la frontière russe. Ce grand-prince a également été écrivain et philosophe. Il a laissé une Instruction, qui reste l’une des premières œuvres de la littérature russe.

    Prince Vladimir

    Mise à l'eau du sous-marin nucléaire Prince Vladimir
    © Sputnik . Semen Vasiliev
    La cérémonie de mise à l'eau du sous-marin nucléaire Prince Vladimir

    Le sous-marin Prince Vladimir, mis à l’eau le 17 novembre et censé être livré à la Marine en 2018. Il renvoie à Vladimir, grand-prince de la Rus’ de Kiev et prince de Novgorod, connu également sous le nom de Vladimir le Grand.

    Le monument au grand-prince Vladimir à Moscou
    © Sputnik . Sergey Guneev
    Le monument au grand-prince Vladimir à Moscou

    Ce grand-prince, qui a reçu le baptême en 988, a fait du christianisme la religion d’État en Russie ce qui lui a valu le nom de saint Vladimir.

    Prince Oleg

    Le submersible nucléaire Prince Oleg, mis en cale en 2014, porte le nom d’Oleg le Sage.

    Le Prince Oleg le Sage, reproduction d'une aquarelle par Viktor Vasnetsov (1899)
    Le Prince Oleg le Sage, reproduction d'une aquarelle par Viktor Vasnetsov (1899)

    Ce prince de Novgorod a transféré la capitale de la Rus’ à Kiev en 882, réunissant ainsi deux grandes villes des Slaves de l’Est. Certains historiens considèrent Oleg le Sage comme le vrai fondateur de l’État russe à la place du prince Varègue Riourik, son prédécesseur et parent.

    Généralissime Souvorov

    Le premier sous-marin du projet Boreï à ne pas officiellement porter un nom princier est le Généralissime Souvorov. Mais en fait Alexandre Souvorov, héros national de la Russie, était aussi prince d’Italie. Le sous-marin qui lui est dédié avait initialement été baptisé le Prince Souvorov.

    Portrait du généralissime Alexandre Souvorov (reproduction)
    © Sputnik . Alexey Varfolomeev
    Portrait du généralissime Alexandre Souvorov (reproduction)

    Alexandre Souvorov est l’un des rares généraux à n'avoir jamais été vaincu. La plupart de ses victoires (plus de 60) ont été remportées contre des forces supérieures en nombre. Il est devenu également célèbre pour son ouvrage, La Science de la Victoire, où il a résumé ses principes militaires en formules simples et accrocheuses: «Meurs, mais sauve ton camarade!» ou encore «Ce qui est dur à l'entraînement sera facile pendant la bataille». 

    Empereur Alexandre III

    Après avoir rendu hommage au plus grand génie militaire de l'histoire du pays, les créateurs des sous-marins du projet Boreï sont revenus aux noms princiers et royaux. Le septième submersible de la série porte le nom de l’empereur Alexandre III (1845-1894).

    Cet empereur était surnommé le Tsar-pacificateur, parce que la Russie n’a mené aucune guerre pendant son règne. Alexandre III a formé une alliance politique et militaire avec la France et a rendu la politique extérieure russe plus ouverte.

    Prince Pojarski

    Le prince Dmitri Pojarski (1578-1642), qui a donné son nom au huitième sous-marin nucléaire du projet Boreï, est un héros national russe, homme d’État et homme de guerre.

    Le prince Dmitri Pojarski sur le monument consacré au Millénaire de la Russie à Veliki Novgorod
    Le prince Dmitri Pojarski sur le monument consacré au Millénaire de la Russie à Veliki Novgorod

    Ce descendant de Iouri Dolgorouki a libéré la capitale russe Moscou de l'occupation polonaise en 1612. L'année suivante, il a contribué à l'accession au trône de la dynastie des Romanov, qui a mis fin à l'interrègne russe.

    Les sous-marins Prince Oleg, le Généralissime Souvorov, l’Empereur Alexandre III et le Prince Pojarski devraient être mis à l’eau d’ici 2022.

    Les auteurs du projet 955 Boreï envisagent de construire deux autres sous-marins nucléaires de cette classe, qui n’ont pas encore été baptisés. Ces submersibles devraient porter des noms tout aussi nobles et parlants que ceux mentionnés ci-dessus. 

    Lire aussi:

    Le sous-marin lanceur d’engins Prince Vladimir mis à l'eau en Russie (images)
    Le sous-marin russe Prince Vladimir se prépare aux essais
    3 sous-marins nucléaires de la classe Boreï déjà en service dans la marine russe
    Tags:
    sous-marins russes, sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE), histoire, Prince Pojarski (sous-marin), Généralissime Souvorov (sous-marin), Prince Oleg (sous-marin), Empereur Alexandre III (sous-marin), Prince Vladimir (sous-marin), K-550 Alexandre Nevski, K-535 Iouri Dolgorouki, Vladimir Monomakh (sous-marin), 955 Boreï, Oleg le Sage (prince), Alexandre Souvorov (généralissime), Dmitri Pojarski, Alexandre III de Russie, Iouri Dolgorouki, Vladimir 1er de la Rus de Kiev, Alexandre Nevski, Vladimir II Monomaque, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik