Défense
URL courte
8426
S'abonner

Même s’il ne vend pas des armes directement à l’Ukraine, le gouvernement américain n’exclut pas une telle possibilité et vient de soumettre à licence les exportations commerciales américaines d’armes légères à l’Ukraine.

Les États-Unis ont approuvé l'octroi de licences commerciales pour la livraison d'armes létales à l'Ukraine, mais le gouvernement ne fournit pas directement d'armes à Kiev, a indiqué à Sputnik un porte-parole du Département d'État.

«Le Département d'État a soumis à licence les exportations commerciales par les producteurs américains d'un nombre limité d'armes légères et de petit calibre à l'Ukraine. Nous n'avons jamais appliqué de politique limitant ce genre de ventes commerciales. Les États-Unis examinent les demandes de licences de vente et d'exportation au cas par cas», a-t-il indiqué.

Washington, selon lui, n'a pas encore pris de décision sur les livraisons d'armes à Kiev. Cependant, sans avoir vendu d'armes directement à l'Ukraine, le gouvernement américain n'a jamais exclu une telle possibilité.

Les États-Unis ont précédemment confirmé la licence d'exportation pour les livraisons à l'Ukraine de fusils de précision gros calibre, de munitions et de pièces de rechange pour un montant de plus de 41 millions de dollars.

Le budget américain de défense approuvé à la mi-décembre par Donald Trump prévoit l'octroi de 350 millions de dollars en aide militaire à l'Ukraine. Mais la moitié de cette somme ne pourra être accordée qu'après la mise en œuvre de réformes dans le domaine militaire. Kiev a perçu cette décision comme l'aval de Washington à la livraison d'armes létales défensives à l'Ukraine.

Lire aussi:

Covid en France: le nombre journalier de contaminations et de décès en légère baisse
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
L’Allemagne «préoccupée» par le sort de la société civile en Russie: Moscou répond
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Tags:
commerce d'armes, armements, États-Unis, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook