Défense
URL courte
7118
S'abonner

Le représentant spécial du Président russe pour l’Afghanistan a dévoilé le nombre de combattants de Daech dans ce pays et les menaces que pose le renforcement de cette organisation.

Daech s'est significativement renforcé en Afghanistan, où les effectifs de ce groupement terroriste excèdent 10.000 combattants. Le recrutement est toujours en cours, notamment depuis la Syrie et l'Irak. C'est ce qu'a confié à Sputnik Zamir Kaboulov, représentant spécial du Président russe pour l'Afghanistan et ancien ambassadeur de la Russie dans ce pays.

«La Russie a été l'un des premiers pays à tirer la sonnette d'alarme suite à l'émergence de Daech en Afghanistan… Ces derniers temps, Daech a significativement augmenté sa puissance dans ce pays. D'après nos estimations, les effectifs du groupe excèdent 10.000 personne et continuent de s'accroître, notamment grâce au recrutement de combattants qui ont reçu une expérience en Syrie et en Irak», a précisé M. Kaboulov.

Le diplomate russe a souligné que les détachements de Daech se focalisaient dans le nord du pays, près des frontières avec le Tadjikistan et le Turkménistan.

«Nous sommes particulièrement préoccupés des provinces Djôzdjân et Sar-é Pol, où on a récemment détecté l'apparition, parmi les combattants actifs, de citoyens algériens et français. Daech a un but clair: diffuser son influence en dehors des frontières de l'Afghanistan, qu'ils considèrent comme leur fief. Cela présente de graves menaces pour la sécurité, avant tout, des pays de l'Asie Centrale et des régions du sud de la Russie», a souligné Kaboulov.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Tags:
combattant, terrorisme, Daech, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook