Défense
URL courte
6210
S'abonner

Pour protéger ses frontières en Arctique, la Russie équipera ses unités de systèmes mobiles de missiles de courte portée Tor-M2DT, capables de détruire toute cible aérienne dans un rayon de 15 kilomètres.

La première unité de systèmes antiaériens mobiles de courte portée Tor-M2DT sera mis en service en Arctique en 2018, a annoncé le commandant en chef de la DCA russe le général Alexandre Leonov.

«L'année prochaine, deux unités seront équipées de systèmes de missiles sol-air de courte portée Tor-M2 et une unité de Tor-M2DT, toutes les unités étant déployées en Arctique. Tor-M2DT signifie que le système comporte un véhicule à deux sections. Ce système a déjà été montré lors du défilé de la Victoire, et sa fabrication industrielle a déjà été commencée. L'année prochaine, il sera mis en service de combat pour protéger nos frontières en Arctique», a indiqué le responsable.

Le système Tor-M2 a été pour la première fois dévoilé en 2007 lors du show d'aviation MAKS à Moscou et équipe l'armée russe depuis mars 2017.

Les systèmes Tor permettent de saturer l'espace dans un rayon de 15 kilomètres dans les conditions de combat et malgré les contre-mesures électroniques (CME).

Ils sont capables de détruire les missiles de croisière stratégiques comme tactiques, les missiles antiradar et antinavire volant à très basse altitude, les bombes aériennes guidées et les drones.

Lire aussi:

Krach du bitcoin: le début de la fin pour la célèbre cryptomonnaie?
«Un jour normal à la Guillotière»: une bagarre à coups de truelle sur un marché sauvage de Lyon – vidéo
Un Mig-31 russe intercepte des avions de l'Otan au-dessus de la mer de Barents
«Déconstruire notre propre histoire»: Macron fait-il de la France un véritable «paillasson»?
Tags:
missiles à courte portée, Tor-M2DT, Alexandre Leonov, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook