Défense
URL courte
9573
S'abonner

Un accord de 500 millions de dollars concernant des missiles antichars signé entre l'Inde et le groupe israélien Rafael a été officiellement annulé.

Le fabricant israélien d'armes d'armement Rafael Advanced Defense Systems a annoncé mardi que le gouvernement indien l'avait officiellement informé de l'annulation d'un accord portant sur l'achat de missiles antichar pour 500 millions de dollars.

Selon la compagnie citée par le quotidien Yediot Aharonot, l'annulation de l'accord est «le résultat d'un conflit politique interne en Inde». L'annulation survient à l'approche de la visite de quatre jours en Inde du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou prévue pour la mi-janvier.

Le groupe israélien se déclare «déçu» par la décision de la partie indienne. «Il convient de souligner que l'annulation a été effectuée avant la signature du contrat et malgré le fait que l'entreprise ait satisfait à toutes ses exigences», a souligné Rafael.

Auparavant, les deux parties avaient signé des contrats d'armement pour des centaines de millions de dollars: ainsi, en avril dernier, un accord militaire de deux milliards USD visant à fournir à l'Inde des missiles air-sol de moyenne portée, des plates-formes de lancement et des technologies de communication, avait été conclu entre Tel Aviv et New Delhi.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Dupond-Moretti «est exécrable»: les juges vent debout contre le nouveau Garde des Sceaux
Tags:
annulation, contrat, missiles antichar, Rafael Advanced Defense Systems, Benjamin Netanyahu, Israël, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook