Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    DCA et armes de précision, des domaines où la Russie dépasserait Washington

    © Sputnik . Alexey Malgavko
    Défense
    URL courte
    16443

    La bureaucratisation du système américain risque d’éterniser le retard des États-Unis par rapport à la Russie dans le domaine des armements, estime un expert américain.

    Les forces armées américaines ne sont pas prêtes à parer aux menaces existantes de la part de la Russie et de la Chine, a déclaré Paul Scharre, collaborateur du Center for a New American Security.

    Pékin menace Washington avec ses «centaines de missiles de croisière et ses plus de 1.000 missiles balistiques» et Moscou dépasse l'armée américaine dans plusieurs types d'armements, a indiqué l'analyste, cité par la chaîne RT.

    «Les États-Unis sont en retard par rapport à la Russie, qui investit beaucoup plus de moyens dans le perfectionnement de son potentiel de frappes de haute précision à grande portée et dans la modernisation de ses systèmes antiaériens, ainsi que dans les moyens et méthodes de guerre électronique», a indiqué M. Scharre.

    Les États-Unis perdent du terrain en raison de l'absence de «souplesse stratégique» et de prévision opportune. En outre, la bureaucratisation du système américain risque, selon lui, de reporter à des dizaines d'années la mise en exploitation de nouvelles armes.

    Pour répondre aux défis actuels, le Pentagone devrait renoncer aux «projets ambitieux» et modifier la structure de financement des développements militaires, estime-t-il. Il faudrait consacrer plus de moyens à l'achat de bombardiers stratégiques, au développement de drones furtifs et aux moyens de guerre électronique.

    Lire aussi:

    Quels moyens de défense face aux drones?
    L’entraînement intensif des pilotes chinois met en alerte le Pentagone
    Dans la guerre moderne, ce sont les technologies qui combattent
    Tags:
    défense, Paul Scharre, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik