Ecoutez Radio Sputnik
    Le ciel

    L’ABM chinois sait désormais intercepter des missiles au-delà de l’atmosphère

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Défense
    URL courte
    5340

    La Chine est devenue le troisième pays à maîtriser la technologie d’interception des missiles balistiques à l’étape exoatmosphérique du vol.

    L'armée populaire de libération (Chine) a réalisé lundi des tests réussis d'un système terrestre de défense antimissile capable d'intercepter des cibles balistiques sur le tronçon médial exoatmosphérique de la trajectoire du vol,a déclaré le ministère chinois de la Défense dans un communiqué diffusé dans la presse.

    Le test a eu lieu sur le territoire chinois et a concerné une cible d'exercice dont le modèle, ainsi que le nom du système de détection et d'interception, n'a pas été divulgué.

    Selon le site Sina, la Chine est devenue le troisième pays du monde après la Russie et les États-Unis à maîtriser la technologie d'interception d'ogives de missiles balistiques à l'étape médiane, exoatmosphérique, du vol. La Chine avait pour la première fois réalisé des tests de système terrestre de défense antimissile le 11 janvier 2010.

     

    Lire aussi:

    Interception d’un missile «nord-coréen»: un bluff des USA selon Pyongyang
    Le Pentagone annonce le succès d'un nouveau test du système antimissile THAAD
    Les USA testeront leur système de défense contre les engins balistiques intercontinentaux
    Tags:
    antimissiles, défense, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik