Défense
URL courte
8531
S'abonner

Le ministère russe de la Défense a commenté des informations sur un croisement de navires russe et britannique dans le Bosphore qualifié d’«incident dangereux» par des médias.

Aucun incident dangereux impliquant le navire de la flotte russe de la mer Noire le Kyzyl-60 et le HMS Enterprise britannique n’a eu lieu dans le Bosphore, a déclaré mercredi Viatcheslav Troukhatchev, porte-parole de la région militaire russe du Sud pour la flotte de la mer Noire.

«Ces informations ne correspondent pas à la réalité. Le 14 février, le bateau de soutien Kyzyl-60 de la flotte de la mer Noire, qui faisait route de la Méditerranée vers la mer Noire, et le navire de la Royal Navy Enterprise se sont dépassés en routes opposées à une distance d’une encablure (environ 180 mètres) ce qui est absolument normal pour tous les navires naviguant dans ce secteur du détroit», a indiqué Viatcheslav Troukhatchev.

Plusieurs médias ont précédemment fait état d’un «incident dangereux» dans la partie centrale du Bosphore. Des images publiées sur internet laissent supposer que le navire britannique a navigué «à quelques mètres» seulement du Kyzyl-60 russe, qui rentrait de Syrie.

D’après M.Troukhatchev, «aucune manœuvre dangereuse n’a été faite lors du croisement des routes des navires Kyzyl-60 et HMS Enterprise».


Lire aussi:

Un homme armé qui menaçait des passants à Avignon tué par la police
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois morts dont un aurait été décapité
Le reconfinement pourrait en réalité durer jusqu’à la fin du mois de janvier
Les trois attestations de déplacement différentes obligatoires pour sortir durant le reconfinement 
Tags:
démenti, Kyzyl-60 (navire de soutien), HMS Enterprise, Flotte russe de la mer Noire, ministère russe de la Défense, Viatcheslav Troukhatchev, Royaume-Uni, Russie, Bosphore
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook