Ecoutez Radio Sputnik
    Royaume-Uni, militaires femmes

    La «Barbie de combat» dénonce le traitement des femmes dans l’armée britannique

    © AFP 2018 Pete Bristo
    Défense
    URL courte
    1157

    Katrina Hodge, une ancienne militaire britannique s’étant distinguée par sa bravoure lors de l’opération en Irak et également connue sous le pseudonyme de «Barbie de combat», a raconté avoir été victime de sexisme de la part des soldats masculins. Elle reçoit encore des messages humiliants sur les réseaux sociaux.

    La Miss Angleterre 2009 Katrina Hodge a raconté le bizutage dont elle a été victime lors de son service dans l'armée britannique. Son histoire a été publiée par The Mirror.

    Selon la jeune femme, les soldats masculins ont commencé à la harceler après qu'elle s'est vue décerner une décoration pour bravoure lors de l'opération en Irak. Elle n'avait que 18 ans à l'époque. Les compagnons d'armes de Katrina Hodge estimaient qu'elle n'a reçu cette médaille que du fait qu'elle soit une femme, en la traitant de «salope».

    Mme Hodge a raconté avoir reçu de nombreuses lettres humiliantes. Elle a même été attaquée à la cantine de sa garnison.

    «Un jour, une canette de Coca m'a été lancée dessus quand je suis entrée dans la cantine. C'était traumatisant», déplore-t-elle.

    Son commandement n'a toutefois pas ouvert d'enquête suite à ces incidents.

    Katrina Hodge a commencé son service militaire à l'âge de 17 ans dans le Régiment royale anglais à Pirbright, dans le comté de Surrey. La jeune femme a été surnommée «Barbie de Combat» du fait qu'elle est venue s'inscrire au service en portant des talons hauts, des faux cils et en étant munie d'un petit sac rose. En 2005, lors de l'opération en Irak où Katrina a passé sept mois, elle a désarmé un djihadiste, sauvant ainsi la vie de ses cinq compagnons d'arme.

    En 2009, Mme Hodge a emporté le concours Miss Angleterre, ce qui a aggravé son conflit avec les autres soldats. En 2015, la jeune femme s'est retirée de l'armée, mais elle continue à recevoir des messages sexistes sur la Toile.

    Lire aussi:

    Un lion plante ses dents dans cet homme et le traîne dans les buissons (vidéo)
    Menacée d’un couteau et forcée à se déshabiller, une mannequin russe se fait emprisonner
    Âmes sensibles s’abstenir: un lion saute sur le propriétaire d’un parc safari (vidéo)
    Tags:
    sexisme, droits des femmes, armée, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik