Ecoutez Radio Sputnik
    Test d'un missile russe

    La Russie lance la production en série de son système de missiles Avangard

    © Photo. Ministère russe de la Défense
    Défense
    URL courte
    391305
    S'abonner

    Le système de missiles hypersoniques capables de se déplacer à une vitesse vingt fois supérieure à celle du son, et qui équipera sous peu l'armée russe, est dorénavant fabriqué en série.

    La Russie a démarré la fabrication en série de son système de missiles hypersoniques Avangard, a annoncé à Sputnik une source militaro-diplomatique.

    Selon cette dernière, il est temps que les partenaires occidentaux prennent conscience d'une nouvelle réalité. Le nouveau système est capable de voler dans les couches denses de l'atmosphère à une vitesse hypersonique, ce qui le rend invulnérable contre tous les systèmes de DCA existants.

    Jeudi 1er mars, Vladimir Poutine a évoqué le système Avangard dans son message annuel au Parlement.

    Le Président russe a également présenté d'autres armes ultramodernes dont trois n'ont pas encore de nom officiel et a appelé tout le monde à aider le ministère de la Défense à les baptiser.

    Vendredi, le ministère de la Défense a lancé le concours visant à trouver un nom au système de missiles nucléaires à portée illimitée capables de neutraliser la défense antiaérienne, au complexe laser de combat ainsi qu'aux drones sous-marins ultra rapides et invulnérables. Le système Avangard ne figure pas parmi ces matériels.

    Le journal britannique Metro a proposé samedi de baptiser le système de « Fiancée de Satan ».

    Lire aussi:

    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Entre le Québec et l’Espagne, la guerre des mots fait rage
    Tags:
    missiles hypersoniques, Avangard (bloc hypersonique), Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik