Ecoutez Radio Sputnik
    Test d'un missile russe

    La Russie lance la production en série de son système de missiles Avangard

    © Photo. Ministère russe de la Défense
    Défense
    URL courte
    391305

    Le système de missiles hypersoniques capables de se déplacer à une vitesse vingt fois supérieure à celle du son, et qui équipera sous peu l'armée russe, est dorénavant fabriqué en série.

    La Russie a démarré la fabrication en série de son système de missiles hypersoniques Avangard, a annoncé à Sputnik une source militaro-diplomatique.

    Selon cette dernière, il est temps que les partenaires occidentaux prennent conscience d'une nouvelle réalité. Le nouveau système est capable de voler dans les couches denses de l'atmosphère à une vitesse hypersonique, ce qui le rend invulnérable contre tous les systèmes de DCA existants.

    Jeudi 1er mars, Vladimir Poutine a évoqué le système Avangard dans son message annuel au Parlement.

    Le Président russe a également présenté d'autres armes ultramodernes dont trois n'ont pas encore de nom officiel et a appelé tout le monde à aider le ministère de la Défense à les baptiser.

    Vendredi, le ministère de la Défense a lancé le concours visant à trouver un nom au système de missiles nucléaires à portée illimitée capables de neutraliser la défense antiaérienne, au complexe laser de combat ainsi qu'aux drones sous-marins ultra rapides et invulnérables. Le système Avangard ne figure pas parmi ces matériels.

    Le journal britannique Metro a proposé samedi de baptiser le système de « Fiancée de Satan ».

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    missiles hypersoniques, Avangard, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik