Ecoutez Radio Sputnik
    Un T-55 en positon en Syrie

    L'armée syrienne se sert de chars T-55 modernisés à l'image de l'Armata

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    Défense
    URL courte
    101100

    Le char russe T-55 utilisé par l'armée syrienne dans ses combats contre les radicaux, a été sensiblement modernisé, adoptant plusieurs solutions techniques propres aux blindés russes dernier cri.

    L'armée syrienne utilise désormais des chars T-55 modernisés contre les restes des groupes radicaux qui persistent à résister dans la Ghouta orientale. Sa construction comporte plusieurs solutions techniques n'existant que sur les blindés dernier cri dont le char russe T-14 Armata.

    Ainsi, sur l'avant de la carcasse on peut voir une petite boite qui cache une caméra à vision nocturne qui transmet les images à l'écran du conducteur-mécanicien du blindé. Un détail semblable figure dans la construction de l'Armata.

    Au-dessus du canon de 100mm se trouve une caméra infrarouge du système de visée Viper-55 qui a remplacé le projecteur infrarouge Louna-2. Ceci permet au pointeur de repérer l'ennemi à une distance de 4 km. C'est un grand progrès par rapport au viseur de nuit TPN-1 mis au point dans les années 1950, qui ne pouvait voir dans l'obscurité qu'à une distance de 500 m.

    ​Le système de protection optique et électronique de deuxième génération Sarab-2 (Mirage-2) installé en haut de la tourelle, rend le blindé pratiquement invulnérable face à la majorité des roquettes anti-char guidées, dont les TOW-2 livrés aux radicaux par les États-Unis.
    Tweet
    Le 8 mai, le T-55 fêtera ses 60 ans au sein de l'armée soviétique et russe. Mais, comme le on voit dans le conflit en Syrie, ce char, malgré son âge avancé, est capable non seulement de participer aux combats, mais également de se moderniser pour demeurer un armement de pointe.

    Lire aussi:

    Rapides, performants, gros: les 10 chars les plus spécifiques de l’histoire (photos)
    Tatchanka, le nouveau char russe inhabité
    La version sans pilote du char russe Armata pour bientôt
    Tags:
    T-55, T-14 Armata, armée gouvernementale syrienne, Ghouta orientale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik