Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier sous-marin polyvalent du projet Iassen, le K-560 Severodvinsk

    Sous-marins: la Russie a testé un système de propulsion anaérobie

    © Photo. Service de presse " Sevmash "
    Défense
    URL courte
    3510

    La Russie a testé un système de propulsion anaérobie pour les sous-marins non nucléaires de petite taille, annonce le bureau d’études Malakhit.

    Le bureau d'étude Malakhit a annoncé aux médias avoir testé la maquette d'un système de propulsion anaérobie à turbomoteur à cycle fermé pour de petits sous-marins.

    «La maquette du système de propulsion anaérobie doté d'un turbomoteur à cycle fermé a été testé avec succès, le mode de coopération a été établi avec les entreprises qui participeront à la création du prototype», a communiqué l'entreprise.

    Dans le cadre du projet Piranha-T le bureau d'études offre à l'exportation des sous-marins déplaçant moins de 1.000 tonnes destinés aux missions en zone côtière et dans les régions à faible profondeur. À la demande du client, ils pourraient être dotés de systèmes de propulsion anaérobie.

    En outre, le bureau d'études Malakhit développe des appareils autonomes capables de plonger à de grandes profondeurs. Deux appareils (Rous et Consul) sont déjà en service dans la marine russe. Ils effectuent des plongées à une profondeur maximale de 6.000 m.

    Le système de propulsion anaérobie permet à un sous-marin classique de rester longtemps sans utiliser l'air extérieur et, donc, sans remonter en surface. Des projets similaires sont menés en France, en Suède, en Allemagne, au Japon, en Espagne, en Chine, en Inde et aux États-Unis.

    En Russie, des systèmes de propulsion anaérobie sont également développés par le bureau d'étude Rubin. Les militaires prévoient que ce système sera opérationnel en 2021 ou en 2022.

    Le bureau d'études Malakhit se spécialise dans le développement de sous-marins nucléaires. Il a notamment développé les premiers sous-marins nucléaires du projet 627 (classe Kit) et les sous-marins multi-rôles du projet 885 (classe Iassen).

    Lire aussi:

    Chine-USA: quelles sont les perspectives de lutte pour la domination dans le Pacifique?
    Sous-marins russes de 5e génération: le brouillard commence à se dissiper
    La Russie entame la construction d'un drone sous-marin pour les grandes distances
    Tags:
    sous-marins, bureau d'études Malakhit
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik