Ecoutez Radio Sputnik
    T-90

    Concurrents à l'export mais si rarement comparés: le T-90 vs l'Abrams, au peigne fin

    © Sputnik . Maxim Blinov
    Défense
    URL courte
    12404

    Les chars russe et américain dernier cri comparés l'un à l'autre ont presque les mêmes caractéristiques, ce qui met en équilibre leurs chances de l'emporter en cas de confrontation militaire, selon une revue américaine.

    La revue National Interest a comparé les chars russes T-90 aux chars américains Abrams pour essayer de savoir qui l'emporterait en cas de confrontation.

    L'édition a mis en concurrence le char M1A2 Abrams de dernière génération SEPv3 et le char russe T-90M.

    Selon la revue, plusieurs caractéristiques de ces blindés sont similaires. Ainsi, la qualité de munitions de ces deux chars est presque la même, mais on estime que les obus M829A4 de l'Abrams sont capables de percer les blindages de nouvelle génération, dont la protection réactive Relikt. Le T-90 est quant à lui équipé d'obus Svinets (Plomb) mis au point dans les années 1990, mais qui sont néanmoins très efficaces.

    Le T-90 est armé de roquettes antichar Invar, alors que son concurrent américain est dans l'incapacité de tirer de telles munitions.
    L'Abrams est équipé de systèmes de vision infrarouge plus modernes que ceux du T-90, mais le blindé américain est plus lourd, ce qui réduit sa manœuvrabilité par rapport au char russe.

    Pour conclure, la revue constate qu'en cas de confrontation, ces deux chars seraient capables de percer leurs blindages et leurs tirs seraient de précision égale. Les blindés russe et américain se valent donc et compte tenu de leurs avantages et défauts, la victoire ne dépend que de la maîtrise de leurs équipages.

    Lire aussi:

    L'Irak choisit les chars russes T-90S plutôt que les blindés US Abrams
    Moscou publie une vidéo de l’équipage du char russe T-90 en action
    Le char T-90A pris par Daech ne sauvera pas les terroristes
    Tags:
    confrontation, T-90, Abrams M1
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik