Défense
URL courte
10420
S'abonner

La Chine a doté son armée d'une nouvelle arme de dissuasion. Il s'agit d'un missile de moyenne portée capable d'être équipé de charges tant conventionnelles que nucléaires.

L'Armée populaire de libération de la Chine (APL) s'est dotée d'un nouveau missile balistique de moyenne portée, capable d'être équipé d'une ogive tant conventionnelle que nucléaire, annonce la télévision chinoise, sans toutefois mentionner le nom du missile.

Selon la télévision, la cérémonie de dotation de cette nouvelle arme a eu lieu dans une brigade de missiles de l'APL.

«Ce missile est destiné à mener une frappe nucléaire de riposte opérationnelle, ainsi qu'à des frappes ciblées sur des sites terrestres importants et sur les gros et moyens navires», indique la télévision, qui précise qu'il s'agit d'une nouvelle arme de dissuasion.

Des experts estiment qu'il pourrait s'agir d'une modification du missile balistique de moyenne portée DF-26 (Dong Feng-26), qui peut toucher une cible à près de 3.000 kilomètres.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Discours de Vladimir Poutine: «les Occidentaux ont tendance à réagir un peu comme des enfants frustrés»
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
missiles à moyenne portée (MMP), Armée populaire de libération (APL) chinoise, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook