Défense
URL courte
33566
S'abonner

Le Service de recherche du Congrès américain a publié un rapport consacré au concept de frappe instantanée globale avec l’utilisation de missiles conventionnels. Les experts américains ont souligné le danger d’une interprétation erronée d’un tel lancement par la Russie qui pourrait riposter avec ses armes nucléaires.

Washington a peur de la réaction de Moscou à un possible survol du territoire russe par des missiles américains qui pourraient être lancés dans la cadre du concept de frappe instantanée globale, apprend-on du rapport du Service de recherche du Congrès américain intitulé «Frappe instantanée globale conventionnelle et missiles balistiques de longue portée: contexte et enjeux » («Conventional Prompt Global Strike and Long-Range Ballistic Missiles: Background and Issues»).

Le concept de frappe instantanée globale stipule que les États-Unis doivent être capable de porter une frappe avec des armes conventionnelles en moins d'une heure contre des cibles situées dans n'importe quel pays du monde. Une telle mesure vise à renforcer les capacités américaines de «dissuader ou vaincre ses adversaire […] au début ou au cours du conflit».

Selon ce document, les missiles balistiques américains dotés d'ogives conventionnelles pourraient survoler les territoires de la Russie et de la Chine, ce qui augmenterait le risque d'une interprétation erronée d'un tel lancement qui pourrait être pris comme une attaque nucléaire et pourrait provoquer une frappe de riposte, y compris avec l'utilisation d'armes nucléaires.

Afin d'éviter un scénario semblable, les auteurs du rapport proposent de prévenir la Russie et la Chine de telles frappes en avance ou de créer «un téléphone rouge» dans le but d'expliquer les intentions américaines en cas de lancement.

Lire aussi:

Joe Biden confond trois fois la Libye et la Syrie à la veille de son sommet avec Vladimir Poutine
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Une veillée funéraire visée par des tirs de LBD et lacrymos à la Plaine Saint-Denis
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie ?
Tags:
armes conventionnelles, riposte, tir de missiles, missiles, Congrès des États-Unis, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook