Défense
URL courte
5390
S'abonner

L’Inde entend remplacer ses fusils d'assaut INSAS par des Kalachnikov AK-103, dont la fabrication serait lancée par deux entreprises, russe et indienne sur le territoire indien.

Les Forces armées indiennes abandonneront les fusils d'assaut INSAS de fabrication nationale pour des AK-103 russes développés par le consortium Kalachnikov, annonce le magazine Jane's Defence Weekly en référence à des sources du complexe militaro-industriel indien.

New Dehli a acquis une licence pour fabriquer des AK-103. Ces fusils seraient fabriqués par deux entreprises: Kalachnikov et son partenaire indien, Ordnance Factories Board (OFB) à Tiruchirappalli et Ichhapur.

La délégation du ministère indien de la Défense visiterait la ville russe d'Ijevsk pour signer un contrat avant fin avril, précise le magazine.

La fabrication d'AK-103 doit satisfaire aux besoins de l'armée indienne, soit 768.496 fusils d'assaut. La force aérienne et la marine en ont besoin d'environ 50.000. Les premiers 150.000 Kalachnikov seront importés.

Selon le Centre de l'analyse des stratégies et des technologies (CAST), les INSAS indiens ont été reconnus «inadéquats sur le plan opérationnel» en 2010. La Défense indienne a organisé de nombreux appels d'offres pour trouver un substitut aux INSAS qui sont en service depuis 1998.

L'OFB a appelé durant toute cette période le gouvernement indien à localiser la fabrication d'AK-103 dans le pays. Mais la décision définitive n'a été prise qu'après les négociations entre des représentants de la partie russe et la ministre indienne de la Défense, Nirmala Sitharaman, qui a visité Moscou début avril.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
fusil d'assaut, marine, licence, défense, armée, armements, AK-103, Kalachnikov, Nirmala Sitharaman, Ijevsk, New Delhi, Moscou, Inde, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook