Ecoutez Radio Sputnik
    Le dragueur de mines Alexandre Oboukhov

    La Russie met à l'eau un dragueur de mines dernier cri

    © Sputnik . Alexandre Galperine
    Défense
    URL courte
    7580

    La marine russe recevra le 25 avril un tout nouveau bâtiment anti-mines dont la coque est entièrement en fibre de verre, ce qui rend le navire «invisible» pour les mines magnétiques, annonce le ministère russe de la Défense.

    Un vaisseau de lutte anti-mines de nouvelle génération baptisé Ivan Antonov sera mis à l'eau le 25 avril aux chantiers navals Sredne-Nevski de Saint-Pétersbourg, indique la Défense russe.

    Le navire est construit dans le cadre du projet 12700 qui comprend plusieurs vaisseaux dotés d'une coque en fibre de verre monolithe. Grâce à cette technologie, les dragueurs sont «invisibles» pour les mines qui réagissent aux métaux.

    L'Ivan Antonov est équipé, comme tous les navires de ce projet, d'un système hydro-acoustique dernier cri qui est installé non seulement sur le navire lui-même mais aussi sur les robots sous-marins qu'il embarque.

    La seule arme du dragueur de mines est un canon léger de 30 millimètres à six tubes qui est conçu pour détruire les mines flottantes. Cette arme est elle aussi faite de matériaux faiblement magnétiques.

    Lire aussi:

    Armée russe: des robots kamikazes pour lutter contre les blindés ennemis
    Les navires de l’Otan en Estonie pour les manœuvres Open Spirit
    «Duel» entre les nouveaux sous-marins russes en mer Baltique
    Tags:
    dragueurs de mines, Marine russe, Saint-Pétersbourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik