Ecoutez Radio Sputnik
    F-35

    Tentation dangereuse: le F-35 pour l'Allemagne, une menace potentielle pour l’Europe

    © AP Photo / Ariel Schalit
    Défense
    URL courte
    15932

    L'Allemagne est à la croisée des chemins s’agissant de renouveler son armée de l'air. Les chasseurs Panavia Tornado et Eurofighter Typhoon utilisés aujourd'hui devront bientôt être remplacés, et les options existantes ne sont pas évidentes à trancher. Surtout si on considère leurs conséquences sur l'économie ainsi que sur la politique européennes.

    Le Tornado, un chasseur bombardier allemand doté de capacité nucléaire et conçu dans les années 60, connaît déjà des problèmes de routine qui affectent sa disponibilité pour mener des opérations, écrit Robert Beckhusen dans un article pour le blog militaire War is Boring.

    «Ces chasseurs multirôles doivent être remplacés. La question est par quoi», soulève l'auteur.

    Il précise également que l'Allemagne ne peut les utiliser qu'environ quatre mois par an en raison des besoins de maintenance, et de plus seulement la moitié d'entre eux sont réellement utilisables, «le nombre réel peut être pire».

    «Vous voyez, le Tornado a été développé il y a des décennies par Panavia, un consortium d'entreprises aérospatiales d'Italie, du Royaume-Uni et, à l'époque, de l'Allemagne de l'Ouest. C'est là que les préoccupations industrielles entrent en jeu alors que l'Allemagne envisage un remplacement», poursuit-il.

    Les États-Unis veulent aussi entrer dans la danse. Le 24 avril 2018, le gouvernement américain a présenté une offre pour le projet de remplacement de Tornado au nom de Lockheed Martin et de Boeing.

    Lockheed fabrique le F-35 Joint Strike Fighter furtif, tandis que Boeing propose les chasseurs F-15 et F / A-18. C'est une option possible, mais qui a déjà causé un scandale en Allemagne pour la «promotion excessive» de l'achat hypothétique.

    Le problème est que l'Allemagne veut aussi développer avec la France un successeur à l'Eurofighter. Cependant, le programme franco-allemand sera compromis si l'Allemagne devait choisir les F-35 pour remplacer les Tornado, a récemment déclaré, une interview à Die Welt am Sonntag, le directeur général d'Airbus Defence and Space Dirk Hoke. 

    «Toute coopération avec la France sur la question des avions de combat sera morte», a-t-il prévenu.

    Parmi les facteurs qui pourraient influencer la décision, M.Beckhusen souligne la nécessité pour l'Allemagne d'avoir des chasseurs capables de transporter des munitions nucléaires.

    L'Allemagne ne possède pas d'armes nucléaires, mais fait partie du pacte nucléaire de l'Otan datant de la guerre froide, ce qui signifie que certains de ses avions de combat, en l'occurrence certains de ses Tornados, doivent être capables de transporter des armes nucléaires, qui prennent actuellement la forme de la bombe à gravité thermonucléaire américaine B61. Les États-Unis en gardent 20 conservées dans la base aérienne allemande de Buechel, près du Luxembourg.

    Ainsi, l'Allemagne est sur la sellette pour un chasseur à capacité nucléaire et certains des F-35A en service seront en mesure d'utiliser les B61. «Cependant, le Typhoon ne répond à aucun de ces critères», a écrit Dan Goure du Lexington Institute à Defence News.

    Le Lexington Institute a reçu des fonds de sociétés militaires américaines, dont Lockheed. 

    Développer une version de l'Eurofighter Typhoon à capacité nucléaire serait très coûteux et «prendrait des années à développer», a indiqué M.Goure alors que le F-35A aura bientôt cette capacité.

    D'autre part, l'Allemagne pourrait choisir de rompre l'accord sur le déploiement d'armes nucléaires étrangères sur son territoire une fois que les Tornado prendront leur retraite. Ce serait un mouvement qui bénéficierait du soutien populaire, souligne l'auteur.

    «Ou l'Allemagne pourrait continuer à utiliser les Tornado un peu plus longtemps, après les années 2020», ajoute le journaliste.

    Enfin, reste la question de l'industrie européenne. En achetant des douzaines de chasseurs F-35 aux États-Unis au lieu de développer un nouveau chasseur européen ou de construire plus d'Eurofighter, l'Allemagne priverait le vieux continent de milliers d'emplois hautement qualifiés en ingénierie.

    «Dire à Lockheed de faire le buzz et de construire un avion de combat de cinquième génération avec la France permet de conserver des emplois, des emplois d'ingénierie hautement qualifiés en Europe», a conclu l'auteur de l'article. 

     

    Lire aussi:

    «Achetez le F-35»: un conseil pour l’Allemagne à l’arrière-goût nucléaire
    Possible revers pour le F-35 au Danemark, un audit lancé
    Fin de mission pour les Tornado? L’Otan souhaiterait se passer de leurs services
    Tags:
    F-35 Lightning II, nucléaire, avion, chasseur, Eurofighter Typhoon (avion), chasseur Tornado, Allemagne, États-Unis, France, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik