Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    De nouveaux S-400 et Pantsir-S bientôt déployés en Crimée

    © Sputnik . Alexeï Malgavko
    Défense
    URL courte
    10500

    De nouveaux systèmes de défense antiaérienne S-400 et Pantsir-S seront bientôt déployés dans la péninsule de Crimée, selon le commandement du District militaire du Sud.

    Les forces de défense antiaérienne déployées en Crimée recevront des systèmes antiaériens S-400 et Pantsir-S, a annoncé le commandant du District militaire du Sud, le général-colonel Alexandre Dvornikov.

    Selon l'officier, les troupes stationnées à l'heure actuelle en Crimée possèdent des avions de chasse Soukhoï Su-30SM, des hélicoptères Kamov Ka-52 Alligator et Mil Mi-28N Chasseur de nuit.

    Plus d'une vingtaine d'unités du District militaire du Sud ont reçu des armes nouvelles et modernisées en 2017, a-t-il fait savoir. Aujourd'hui, la part des armements de pointe dans le District est supérieure à 63%, alors que vers la fin de 2018 cet indice devrait atteindre 70%.

    Le S-400 Triumph (code Otan: SA-21 Growler) est un système de missiles sol-air de grande et moyenne portée destiné à abattre tout type de cible aérienne: avions, drones et missiles de croisière hypersoniques. Le système est capable de tirer simultanément 72 missiles sur 36 cibles qu'il détecte à une distance de 600 km.

    Doté de radars de détection et de suivi des cibles, le système Pantsir-S (code Otan: SA-22 Greyhound) peut atteindre une vitesse de 100 km/h et mener un tir de précision en mouvement. Il est armé de deux canons bitubes de 30 mm capables de tirer 5.000 projectiles par minute et de 12 missiles d'une portée de 20 km.

    Lire aussi:

    Un régiment de DCA effectue des tirs conventionnels de S-400 près de Moscou
    Des S-400 déployés sur les rives de la Volga
    De nouveaux missiles pour les S-400 capables de détruire les cibles dans l’espace
    Tags:
    défense antiaérienne, Su-30SM, Pantsir-S, S-400, Mi-28N Chasseur de nuit, Ka-52 Alligator, Alexandre Dvornikov, Russie, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik