Ecoutez Radio Sputnik
    Un MiG-31 russe porteur de missiles hypersoniques Kinjal

    Les USA impuissants devant les missiles hypersoniques russes Kinjal?

    © Photo. ministère russe de la Défense
    Défense
    URL courte
    411516

    Des généraux de l’armée américaine sont préoccupés par le déploiement de systèmes hypersoniques russes Kinjal dernier cri, les États-Unis ne disposant d’aucune «forme de défense efficace» pour contrecarrer ce type d’équipement militaire, relate le site Military Watch.

    Le commandement américain a appris avec une «grande inquiétude» qu'une dizaine d'avions supersoniques MiG-31 équipés du nouveau système de missiles hypersoniques Kinjal est déjà prête à l'emploi, selon Military Watch.

    «Un certain nombre de figures importantes de l'armée des États-Unis ont réagi au déploiement de missiles hypersoniques russes récemment annoncés, qui comprend des plateformes de lanceurs aériennes et marines, ainsi que deux missiles balistiques intercontinentaux, avec une grande appréhension, tout en expliquent que les États-Unis ne possèdent aucun moyen de défense efficace contre des plateformes de ce type», souligne le média.

    Le 5 mai, le vice-ministre russe de la Défense, Iouri Borissov a annoncé que dix avions MiG-31 dotés du nouveau système de missiles hypersoniques Kinjal sont déjà fonctionnels.

    ​Le Président Poutine a présenté le système aérien de précision Kinjal et d'autres armes russes sophistiquées le 1er mars dernier, dans son message annuel au parlement. Selon M.Poutine, ce missile hypersonique capable d'atteindre la vitesse de Mach 10 (dix fois la vitesse du son) peut déjouer tous les systèmes de défenses antiaériennes et antimissiles actuels, transportant des ogives nucléaires ou conventionnelles à une distance de plus de 2.000 km.

    ​En décembre dernier, le système Kinjal est entré en service opérationnel dans la région militaire russe du Sud, d'après M.Poutine. Le vice-ministre russe de la Défense, Youri Borissov, a plus tard annoncé que les missiles aérobalistiques Kinjal pouvaient frapper des porte-avions, des destroyers et des croiseurs ennemis.

    Le MiG-31, «un avion supersonique unique en avance sur son temps», a été modernisé parallèlement au développement du Kinjal, d'après le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine.

    Lire aussi:

    Cette arme russe redoutable «n'a pas d'équivalent en dehors de la Russie»
    Le missile hypersonique russe Kinjal poursuit-il ses tests avec succès?
    La nouvelle arme hypersonique russe Kinjal prochainement dans le ciel de Moscou
    Tags:
    MiG-31, Kinjal (missile air-air hypersonique), Iouri Borissov, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik