Ecoutez Radio Sputnik
    Un Leopard 2

    Résurrection du Leopard 2, le moyen de dissuader la Russie?

    © Photo. U.S. Army / Markus Rauchenberger
    Défense
    URL courte
    23672

    A7V était le nom des chars allemands qui ont été déployés sur le front en France en 1918. La dernière version du Leopard 2 de la Bundeswehr est également appelée A7V. Le quotidien allemand Die Welt signale le retour de cette arme qu’on croyait à la retraite.

    «Les chars ont changé la guerre pour toujours. Ils ont facilité la campagne de conquête rapide d'Hitler dans les premières années de la Seconde Guerre mondiale. Plus tard, les chars Tigre et Panther ont été considérés comme l'arme la plus dangereuse de la Wehrmacht», écrit le journal.

    Après la chute du rideau de fer, la Bundeswehr a réduit le nombre de ses chars, considérés comme des reliques militaires de la guerre froide. Mais aujourd'hui, ils gagnent à nouveau de l'importance face à la détérioration des relations avec la Russie, note le journal.

    Les pays de l'Otan s'arment énergiquement, la défense nationale revient au centre de la politique de sécurité comme pendant la guerre froide. Les chars allemands ont un effet dissuasif sur la Russie dans les États baltes, estiment les auteurs de l'article.

    Le retour des chars pose de nouveaux problèmes aux alliés de l'Otan, l'infrastructure en Europe, par exemple. À la fin du mois de mars, la Commission européenne a présenté un plan visant à développer les routes, les ponts et les réseaux ferroviaires. Objectif: à l'avenir, les chars et les troupes doivent pouvoir se déplacer beaucoup plus rapidement en Europe en raison des tensions croissantes avec la Russie.

    À la différence des autres modèles, les chars modernes sont digitalisés. Un Leopard 2 А7 pèse 60 tonnes et peut atteindre une vitesse de 70 km/h. Une calculatrice balistique détermine la trajectoire de l'obus de 120 millimètres. Le commandant manœuvre avec un joystick, il a un périscope avec une vision panoramique, qui peut passer à l'imagerie thermique et à la vision nocturne.

    La Russie a toujours démenti les rumeurs concernant ses intentions belliqueuses envers ses voisins. Face au rapprochement des forces de l'Otan de ses frontières, notamment dans les pays baltes, où l'Alliance renforce sa présence, elle se voit en revanche obligée de déployer de nouveaux moyens de défense antimissile.

    Lire aussi:

    Biathlon en char d'assaut de l'Otan: l'Ukraine se classe avant-dernière
    Le char T-90A pris par Daech ne sauvera pas les terroristes
    Des chars T-14 Armata bientôt à la disposition de l’armée russe
    Tags:
    dissuasion, char, défense, Leopard, Bundeswehr (armée allemande), Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik