Ecoutez Radio Sputnik
    Système de missiles Iars

    La dissuasion nucléaire remise au cœur de la stratégie russe de défense

    © Sputnik . Alexander Vilf
    Défense
    URL courte
    1440

    Les Forces des fusées stratégiques de la Fédération de Russie (RVSN) ont obtenu de nouveaux équipements afin d’optimiser la dissuasion nucléaire, a communiqué des Forces des fusées stratégiques de la fédération de Russie (RVSN), Sergueï Karakaev.

    Le chef des Forces des fusées stratégiques de la fédération de Russie (RVSN), Sergueï Karakaev, a commenté dans une interview accordée au journal officiel de la Défense russe Krasnaïa Zvezda, les nouveaux équipements permettant d'optimiser la dissuasion nucléaire.

    Ainsi, M. Karakaev a souligné que l'obtention de systèmes de missiles nucléaires Iars a permis d'assurer un rythme stable de réarmement.

    «L'atteinte des objectifs planifiés pour 2017 au sujet du réarmement des troupes des RVSN a permis d'augmenter de 66% le taux de dotation en missiles modernes et d'assurer aux RVSN de nouveaux équipements permettant d'optimiser la dissuasion nucléaire», a-t-il ainsi déclaré.

    D'après M. Karakaev, parallèlement à la livraison de catégories essentielles d'armements, la quantité d'engins assurant leur fonctionnement, leur protection et leur utilisation lors des combats continuent à croître.

    Auparavant, le service de presse du ministère russe de la Défense a annoncé l'augmentation du rythme de livraison de nouveaux équipements aux Forces russes des fusées stratégiques. Ainsi, en 2017, les RVSN ont reçu plus de 30 machines dernier cri АРС-14КМ et РХМ-6.

    Comme l'indique le ministère russe de la Défense, ces nouveautés aideront à renforcer le RS-24 Iars, missile à propergol solide et à trois étages.

    Le RS-24 Iars (code Otan SS-X-29), missile à propergol solide et à trois étages, est une version modernisée du missile monobloc RS-12M2 Topol-M. Il est capable de porter une ogive nucléaire à têtes multiples de 150 à 300 kilotonnes à guidage individuel. Selon ses concepteurs, aucun système de défense antimissile n'est actuellement capable de parer une attaque de missiles Iars, dont la portée s'étend jusqu'à 11.000 km.

    Le système de contrôle du complexe peut assurer la réception de l'ordre de tir dans les conditions les plus difficiles, y compris lors d'une action nucléaire et d'un brouillage de guerre électronique. Le poids de départ du missile est de 50 tonnes. Il peut effectuer une manœuvre programmée au décollage pour franchir un nuage d'explosion nucléaire de missiles attaquants. Il peut aussi accomplir des manœuvres au début de la trajectoire en combinaison avec une zone active très brève ce qui complique significativement son interception même par les moyens avancés de la défense antimissile américaine.

    Lire aussi:

    Les Forces des fusées stratégiques russes dévoilent le nombre de tirs prévus en 2018
    L'Armée russe révèle le nombre de ses missiles balistiques
    Missiles Iars: les Troupes balistiques russes équipées d’un simulateur dernier cri
    Tags:
    équipement militaire, armements, défense, RS-24 Iars, RVSN, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik