Défense
URL courte
6350
S'abonner

Sur fond d’insécurité informatique grandissante, le ministère russe de la Défense est en passe de créer son propre système d’échange de données qui n’aura pas besoin d’internet pour fonctionner. Les informations seront stockées dans un «nuage» séparé de la toile globale.

Le ministère russe de la Défense obtiendra bientôt un «iCloud ultasécurisé», soit un service informatique décentralisé pour les informations de services et secrètes, rapporte le quotidien russe Izvestia en citant une source au sein du ministère.

Pour y arriver, les militaires développent actuellement un réseau de centres territoriaux résistants aux catastrophes et destinés à traiter des données numériques ainsi qu'à stocker des informations secrètes.

Selon le média, le réseau sera connecté à un dénommé «internet militaire», ce segment fermé et séparé de la Toile globale permettant la transmission des données.
La responsabilité de la mise en place et de la réalisation du projet, dont le coût s'élève à 390 millions de roubles (soit plus de 5 millions d'euros) revient à la Direction principale chargée du développement des technologies informatiques au sein du ministère russe de la Défense.

Le réseau sera opérationnel d'ici 2020 alors qu'un de ses segments est déjà en fonction dans le district militaire sud. La mise en place de centres techniques spécialisés est prévue dans tous les districts militaires, ce qui doit permettre de sécuriser les données et empêcher leur destruction.

Chacun des centres constituera un segment à part du réseau. Il bénéficiera de sa propre garde, de son alimentation en électricité, de systèmes de refroidissement et d'alerte incendie. D'énormes quantités de données seront transmises à une vitesse colossale. Au sein du réseau, fonctionnera une messagerie électronique permettant d'échanger des documents classés secrets et Top secret.

L'accès aux centres sera strictement limité alors que tous les ordinateurs connectés seront dotés de systèmes opérationnels exclusivement russes.

L'accès au «nuage militaire» sera possible uniquement via des ordinateurs certifiés par le service de protection du secret d'État. Le système créera en permanence des copies de réserve, et de fait, il sera impossible de détruire ou d'endommager les données.

Lire aussi:

Un homme menotté frappé et jeté au sol lors d’une interpellation à Neuilly-sur-Marne – vidéo
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
LREM comptabilise sur la loi Avia la voix d’un député décédé il y a des semaines
Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Tags:
technologies, numérisation, Internet, ministère russe de la Défense, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook