Défense
URL courte
6340
S'abonner

Les SNLE russes des projets Boreï, Delfin et Iassen ont été inclus dans le classement des sous-marins modernes les plus puissants établi par un magazine US.

Le magazine américain The National Interest a dressé son classement des sous-marins les plus dangereux dans le monde, parmi lesquels figurent trois submersibles russes.

Les premiers à évoquer sont les SNLE du projet 955 Boreï, dotés de 16 missiles balistiques Boulava portant chacun jusqu'à une dizaine d'ogives nucléaires avec une portée de 8.000 kilomètres. Le magazine souligne que ces énormes engins sont les moins bruyants de tous les sous-marins nucléaires russes.

Viennent ensuite les submersibles du projet 667BDRM de classe Dolphin (Delta IV selon la classification de l'Otan), qui forment actuellement la base de la flotte stratégique russe. Munis de 16 missiles nucléaires RSM-54 Sineva qui possède de 4 à 8 ogives, les Dolphin sont capables de les lancer depuis une profondeur de 55 mètres dans toutes les directions.

Les sous-marins du projet 885 Iassen, armés de 32 missiles de croisière Kalibr, complètent le peloton établi par l'édition. Le NI souligne que ces appareils sont «rapides, extrêmement discrets et dotés de capteurs très puissants».

Le classement inclut également les SNLE américains Ohio et Columbia.

Lire aussi:

«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Tags:
sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE), USS Ohio, Classe Columbia (sous-marins), Dolphin (sous-marin d'attaque), Kalibr, RSM-54 Sineva, 885 Iassen, 955 Boreï, R-30 Boulava, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook