Défense
URL courte
8474
S'abonner

La Russie veut doter ses navires naviguant dans les zones éloignées d'un plus grand nombre d'armements de haute précision, selon le commandant en chef de la Marine russe, l'amiral Korolev.

La Marine russe veut augmenter le nombre de navires équipés d'armements de haute précision et construire de gros navires et des sous-marins de cinquième génération, a annoncé aux journalistes le commandant en chef de la Marine, l'amiral Vladimir Korolev.

«Aujourd'hui, les perspectives de développement de la Marine sont palpables et concrètes. Il s'agit d'augmenter le nombre de navires équipés d'armements de haute précision qui naviguent dans des zones éloignées», a indiqué l'amiral, cité dans un document publié par le porte-parole de la Marine Igor Dygalo.

«Il s'agit aussi de passer étape par étape à la construction de navires de gros tonnage. Nous mettrons au point et construirons des sous-marins de cinquième génération qui n'auront pas leur égal quant à la furtivité et les capacités de combat», a poursuivi l'amiral.

Il a ajouté que l'intensité des exercices de combat en mer avait permis à la Marine russe d'accumuler une considérable expérience dans ce domaine. Rien qu'entre janvier et juin, les navires de surface et les sous-marins ont passé près de 7.000 jours en mer et ont participé à plus de 1.500 exercices. D'ici la fin de l'année, les navires et les sous-marins mèneront au minimum 2.500 exercices de combat et prendront part à 150 manœuvres de différents formats.

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Entre théories du complot et déclarations officielles, quel est l’élément déclencheur des explosions à Beyrouth?
Tags:
nouveaux armements, Marine russe, Vladimir Korolev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook