Défense
URL courte
6610
S'abonner

Face aux besoins toujours plus accrus de la Marine américaine, les sous-marins nucléaires polyvalents de type Virginia risquent de se retrouver technologiquement inadaptés aux nouveaux modules mis au point par la Marine US, selon une revue militaire.

Les sous-marins nucléaires polyvalents américains de classe Virginia pourraient prochainement atteindre la limite de modernisation possible, annonce la revue The National Interest.

Le nombre de ces sous-marins au sein de la Marine américaine a été augmenté jusqu'à 48. Selon la revue, ce chiffre pourrait même augmenter jusqu'à 66. La mise à l'eau de sous-marins Virginia avec la nouvelle modification Block V est prévue pour 2019. Ils seront équipés de modules incorporés contenant chacun quatre rampes de lancement destinées à accueillir sept missiles Tomahawk.

Par ailleurs, la Marine américaine veut installer ces modules, initialement destinés à équiper les nouveaux sous-marins, sur les submersibles déjà en service.

Toutefois, note la revue, il y a un problème. Les sous-marins Virginia existants ont trop peu de place disponible pour que ces modules puissent y être installés.

«La plateforme existante n'est plus capable de satisfaire les besoins de la Marine», avait ainsi déclaré fin 2017 BrianT.Howes qui était à cette époque le chef de la direction de la guerre sous-marine au sein de l'état-major de la Marine US.

Ceci pourrait entraîner l'apparition de nouveaux sous-marins dans des délais beaucoup plus courts que prévus, souligne la revue.

 

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Tags:
sous-marins, Tomahawk, US Navy
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook