Défense
URL courte
461288
S'abonner

Un chasseur F-35 embarqué qui avait été impliqué dans un accident lors d'un vol d'entraînement a été classé comme impossible à remettre en fonction, les réparations coûtant trop cher.

Le corps des Marines US a reconnu comme définitive la perte d'un chasseur Lockheed Martin F-35 Lightning II, annonce le journal The Marine Corps Times.

Un incident impliquant un chasseur F-35B Lightning II a eu lieu le 27 octobre 2016 près de la base aérienne de Beaufort (Caroline du Nord). L'avion a pris feu lors d'un exercice. Le pilote a réussi à se poser sans faire de victimes. Plus tard, il s'est avéré que l'incendie avait été provoqué par un court-circuit.

Le préjudice avait été initialement estimé à deux millions de dollars, mais une inspection ultérieure a montré que la restauration complète de l'appareil n'était pas rentable. Actuellement, les militaires sont en train de débattre du sort de l'aéronef, qui pourrait soit devenir un modèle d'entraînement, soit être exposé dans un musée.

En juin, l'avionneur américain Lockheed Martin a livré à ses clients son 300e F-35 Lightning II.

Les F-35 doivent équiper les armées de terre d'au moins 12 pays, à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, la Turquie, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, le Danemark, Israël, le Japon et la Corée du Sud. Plus tard, le programme pourrait être rejoint par la Belgique et la Finlande.

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
F-35 Lightning II, US Marine Corps, Califorie du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook