Défense
URL courte
8613
S'abonner

Il y a près de 50 ans, un sous-marin soviétique établissait le record du monde de vitesse en immersion, qui reste inaccessible aux submersibles modernes, annonce le ministère russe de la Défense.

Le record de vitesse en immersion du sous-marin soviétique K-162 (projet 661 Antchar) établi en 1970, n'a jusqu'à présent été battu par aucun submersible au monde, selon le livre de records des Forces armées russes, publié sur le site du ministère russe de la Défense.

Actuellement, les sous-marins dernier cri sont capables de se déplacer en immersion à une vitesse de près de 30 nœuds (plus de 55 km/h).

«Le sous-marin K-162 du projet 661a établi, lors des essais, le record du monde de vitesse de déplacement en immersion: 44,7 nœuds (plus de 80 km/h). Jusqu'à présent, ce record n'a pas été battu», annonce le livre.

Le sous-marin était fabriqué en titane, surnommé Poisson d'or à cause de son prix élevé.

Les sous-mariniers russes (soviétiques) détiennent également le record de l'immersion en profondeur maximale. Le 4 août 1985, le sous-marin nucléaire K-278 Komsomolets (projet 685 Plavnik) a établi le record du monde absolu de l'immersion, en plongeant à 1027 mètres, annonce le ministère de la Défense.

Le sous-marin Komsomolets était également fait en titane.

La profondeur maximale de l'immersion des sous-marins modernes est de 500-600 mètres.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
record de vitesse, K-278 Komsomolets, K-162 (sous-marin nucléaire), ministère russe de la Défense
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook