Défense
URL courte
7651
S'abonner

Le missile hypersonique Kinjal peut frapper des cibles jusqu’à distance trois fois plus lointaine que son prototype terrestre, le missile Iskander, selon une source proche du complexe militaro-industriel russe.

Le missile hypersonique Kinjal peut frapper trois fois plus loin que son prototype terrestre, le missile du complexe opérationnel-tactique Iskander, a déclaré à Sputnik une source proche du complexe militaro-industriel russe.

Le missile Kinjal, qui est installé sur les chasseurs MiG-31, a une portée de 1.500 kilomètres, a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Le complexe Iskander-M est, quant à lui, conçu pour atteindre des cibles à une distance de 500 kilomètres.

Victor Murakhovskiy, membre du Conseil général d'experts de l'administration de la Commission militaire et industrielle de Russie, a expliqué ce qu'impliquait une telle augmentation de la portée du Kinjal par rapport à l'Iskander.

«L'énergie d'un missile balistique lancé depuis le sol est dépensée pour s'extraire de la gravité terrestre, alors qu'un engin aéroporté n'a pas besoin de la surmonter et dépense de l'énergie pour la dispersion à l'horizontale: il n'a ainsi pas besoin d'accélérer car lors du lancement il vole déjà à une vistesse supersonique», a détaillé l'expert.

Il a également noté qu'une autre raison de la «transformation» de l'Iskander en Kinjal était les restrictions sur le développement de nouveaux missiles terrestres de cette classe dans le cadre du traité sur l'élimination des missiles à moyenne et courte portée.

Vladimir Poutine a présenté le système aérien de précision Kinjal et d'autres armes russes sophistiquées le 1er mars 2018, dans son message annuel au parlement. Selon le Président russe, ce missile hypersonique capable d'atteindre la vitesse de Mach 10 (soit dix fois la vitesse du son) peut déjouer tous les systèmes de défense anti-aérienne et anti-missiles actuels, pouvant transporter des ogives nucléaires ou conventionnelles sur une distance de plus de 2.000 km.

En décembre 2017, le système Kinjal est entré en service opérationnel dans la région militaire russe du Sud, avait alors indiqué M.Poutine. Le vice-ministre russe de la Défense de l'époque, Youri Borissov, avait quant à lui annoncé que les missiles aérobalistiques Kinjal pouvaient frapper des porte-avions, des destroyers et des croiseurs ennemis.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Premier mort lors des manifestations à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
Kinjal (missile air-air hypersonique), Iskander, MiG-31
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook