Ecoutez Radio Sputnik
    Frégate russe Admiral Gorchkov.

    La Marine russe s'équipe d'une frégate dernier cri

    © Sputnik . Алексей Даничев
    Défense
    URL courte
    4501

    La frégate russe dernier cri Amiral Gorchkov entrera en service dans la Marine russe à la veille du 29 juillet qui marque son Jour, selon le ministère russe de la Défense

    La frégate amiral du projet 22350 Amiral Gorchkov équipera la Marine russe le 28 juillet, à la veille de son Jour, a annoncé le service de presse du ministère russe de la Défense dans un communiqué.

    Le Jour de la Marine russe est fêté tous les 29 juillet.

    «Le 28 juillet, à la veille du principal défilé de la Marine, la cérémonie de la levée du Drapeau de Saint-André sur la frégate amiral du projet 22350 Amiral Gorchkov se tiendra sur les chantiers navals Severnaya verf de Saint-Pétersbourg. Cette cérémonie signifie que la frégate entre en service dans la Marine russe», indique le communiqué.

    Selon ce dernier, la frégate prendra part au défilé naval organisé à l'occasion du Jour de la Marine russe.

    Partie de Severomorsk, la frégate Amiral Gorchkov est arrivée à Saint-Pétersbourg au sein d'un convoi composé du croiseur lance-missiles Marchal Oustinov, du sous-marin nucléaire Oriol et du grand bâtiment de lutte anti-sous-marine Severomorsk.

    La frégate Amiral Gorchkov est un navire amiral du projet 22350, capable de remplir un large éventail de missions dans les régions éloignées. Lors de sa construction, les spécialistes russes ont pour la première fois recouru à des solutions techniques et des technologies exclusivement «made in Russia».

    Lire aussi:

    Une frégate dernier cri désormais officiellement en service dans la Marine russe
    La frégate furtive Amiral Gorchkov à Kalibr, fleuron de la marine russe
    Pourquoi la nouvelle frégate russe surpassе celles de la Navy? Des médias US expliquent
    Tags:
    frégate, Marine russe, ministère russe de la Défense, Saint-Pétersbourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik