Ecoutez Radio Sputnik
    Un sous-marin chinois

    «Top Gun» à la chinoise: les capacités de la marine chinoise en une vidéo spectaculaire

    © AP Photo / Xinhua, Zha Chunming, File
    Défense
    URL courte
    10351

    Le ministère chinois de la Défense a publié une vidéo impressionnante, filmée lors des principaux exercices navals effectués en mer de Chine méridionale, qui montre pleinement les capacités de la marine du pays. Un chroniqueur de The National Interest a notamment comparé l’ensemble de ces séquences spectaculaires au film américain «Top Gun».

    Une vidéo de six minutes a fait apparition sur le Net, montrant les capacités de la flotte chinoise lors des exercices navals PLAN (People's Liberation Army Navy) effectués en mer de la Chine méridionale.

    Un chroniqueur de The National Interest a comparé l'ambiance de la vidéo à l'esprit du film américain «Top Gun» sorti en 1986 avec Tom Cruise:

    «Il y a une excellente piste sonore qui transmet juste la bonne quantité de puissance (…) Mais ce qui est le plus intéressant à propos du "Top Gun" chinois, c'est l'image qu'il cherche à projeter. Malgré toutes les armes exposées, il n'y a que quelques tirs de missiles et aucune explosion ou aucune cible frappée. Le thème n'est ni belliqueux ni triomphant, ni même exaltant comme le "Top Gun" hollywoodien», écrit l'auteur.

    «Je fais une confession antipatriotique. J'aime davantage la version chinoise. En plus, elle est beaucoup plus courte», souligne l'auteur de l'article.

    Les manœuvres ont eu lieu au début de l'année 2018, avec la participation du porte-avions Liaolin, de destroyers et de sous-marins stratégiques équipés de missiles balistiques.

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Téhéran explique les raisons de sa saisie du pétrolier britannique
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    exercices, vidéo, exercices navals, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik