Défense
URL courte
4383
S'abonner

Le coup d’envoi des Jeux militaires internationaux a marqué le début de la spectaculaire compétition du biathlon de chars d’assaut à laquelle se sont jointes cette année trois nouvelles équipes, dont celle de Syrie.

Les épreuves du biathlon de chars d’assaut ont débuté ce samedi au polygone d’Alabino, dans la région de Moscou. Organisée dans le cadre des Jeux militaires internationaux, cette épreuve spectaculaire réunit 23 équipes, dont celles de Serbie, de Syrie et d’Afrique du Sud.

Équipe de Chine
© Sputnik . Evgueni Biyatov
Équipe de Chine

À l’issue de la première manche de la première étape, c’est la Chine qui s’est classée première. Contrairement à tous les autres participants se servant des chars russes T-72B3, les Chinois concourent à bord de leurs Type 96.

Les Koweitiens
© Sputnik . Evgueni Biyatov
Les Koweitiens

Le Kazakhstan se classe deuxième, devançant l’Ouganda et le Koweït.

Un char koweïtien
© Sputnik . Maxim Blinov
Un char koweïtien

La deuxième manche a opposé l’Inde, l’Azerbaïdjan, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Открытие конкурса Танковый биатлон-2018
© Sputnik . Maxim Blinov
Char de l'équipe kazakhe

La sélection russe fera son apparition sur le polygone dimanche pour affronter les équipes iranienne et serbe.

Au polygone d'Alabino
© Sputnik . Evgueni Biyatov
Au polygone d'Alabino

Ces compétitions militaro-techniques se déroulent du 28 juillet au 11 août dans le cadre des IVes Jeux militaires internationaux qui ont débuté samedi au parc Patriot, dans la région de Moscou. Les 28 compétitions réunissent 189 équipes de 32 pays.

Lire aussi:

«Une chaîne d’opinion», «très à droite, très clivante»: le patron de BFM TV affirme que CNews ne fait pas d’info
Assa Traoré inaugure une nouvelle fresque avec son propre portrait - vidéos
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Tags:
biathlon en chars, char, T-72B3, Type 96, Jeux militaires internationaux 2018, Ouganda, Afrique du Sud, Koweït, Serbie, Syrie, Chine, Alabino, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook