Ecoutez Radio Sputnik
    T-14 Armata

    The National Interest dévoile «l'arme secrète» du char russe Armata

    © Sputnik . Evgueni Biatov
    Défense
    URL courte
    9650

    Le char T-14 Armata, dont la conception a été truffée d'innovations par les constructeurs qui ont travaillé à le mettre au point et affiner ses systèmes embarqués, en comprend une qui le rend pratiquement invulnérable aux armes anti-char, selon la revue The National Interest.

    L'arme secrète du char russe T-14 Armata est son système de protection active Afghanit, annonce la revue américaine The National Interest.

    Selon cette dernière, les constructeurs du système Afghanit ont réussi à unir en un seul le système de protection contre les armes anti-char Drozd et le système de brouillage optoélectronique Chtora.

    Le système Afghanit comprend deux grilles de radar actif disposées de chaque côté du canon. Ces radars fonctionnent en régimes aussi bien actif que passif. Ainsi, en régime passif, ils permettent de repérer des radars ennemis et d'intercepter les signaux envoyés aux roquettes anti-char téléguidées.

    Par ailleurs, le nouveau système comprendra plusieurs capteurs optiques destinés à suivre les tirs de roquettes anti-char.

    Selon la revue, le système Afghanit comprend également des moyens spéciaux, disposés à l'arrière du char, permettant de tirer des munitions fumigènes ou destinées à brouiller les ondes radar.

    Le système Afghanit prévoit également un matériel tirant des boulets qui se déplacent à une vitesse de 1.700 mètres par seconde pour intercepter des roquettes antichar dans le cas où les autres moyens s'avèrent insuffisants pour protéger le blindé.

    Lire aussi:

    Expert: l'Otan impuissante face aux chars russes Armata
    L’«invisible» char T-14 Armata russe impressionne les médias UK
    L'Afghanistan a besoin des avions russes modernes, pas «de la ferraille américaine»
    Tags:
    armes antichar, Afghanit, T-14 Armata
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik