Défense
URL courte
7501
S'abonner

La récente publication de la revue The National Interest au sujet d’une «arme secrète» du char russe T-14 Armata n’est pas passée inaperçue pour son concepteur. Qui plus est, une réponse et même une explication ont suivi.

Le russe Uralvagonzavod, développeur du char T-14 Armata, a commenté les publications parues dans la presse occidentale au sujet de cette machine de guerre qui n’a pas de pareils. L’entreprise a souligné que la publication de The National Interest ferait partie d’une campagne visant à inciter les autorités à financer le développement d’analogue de ce char et à justifier ces dépenses.

«En Occident, la question de la nécessité d’un char de nouvelle génération est très débattue. […] Les nouveaux développements demandent de l’argent et pour le recevoir le lobby de l’armement des pays occidentaux effraie ceux qui débloquent ces fonds. L’Armata est parfait dans ce but», a indiqué le service de presse de l’entreprise.

Rappelons que la revue The National Interest avait écrit que le char T-14 Armata, dont la conception a été truffée d'innovations par les constructeurs qui ont travaillé à le mettre au point et affiner ses systèmes embarqués, en comprend une qui le rend pratiquement invulnérable aux armes anti-char.

Lire aussi:

Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
«On peut le dire haut et fort, Didier Raoult se trompe!»: l’hydroxychloroquine à nouveau désapprouvée dans une étude
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
Tags:
lobby, armements, T-14 Armata, The National Interest, Occident, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook