Ecoutez Radio Sputnik
    Un Tu-160 russe

    La Défense russe précise où sont passés les Tu-160 pour atteindre la Tchoukotka

    © Photo. Russian Defense Ministry
    Défense
    URL courte
    4581

    L’itinéraire des bombardiers supersoniques Tupolev Tu-160, qui ont effectué leur premier atterrissage dans la Tchoukotka, traversait uniquement le territoire russe, d’après le ministère russe de la Défense.

    Les deux avions Tu-160, qui se sont posés jeudi pour la première fois à Anadyr, ville la plus orientale de la Russie, n’ont pas quitté le territoire russe pour atteindre le district autonome de Tchoukotka et rentrer dans la région de Saratov (Volga), a annoncé le service de presse du ministère russe de la Défense.

    «L’itinéraire de vol est passé au-dessus de l’océan glacial Arctique, des mers de Sibérie orientale et de Kara, dans les limites du territoire russe», a indiqué le service de presse.

    Au total, ces bombardiers stratégiques lance-missiles de l’aviation russe à long rayon d’action ont parcouru plus de 8.000 km pendant leur aller-retour en Tchoukotka.

    Les Tu-160 ont effectué un ravitaillement dans les airs et ont tiré des missiles contre des cibles terrestres situées sur un polygone en république des Komis.

    Les exercices tactiques engageant les Tu-160 ont impliqué au total une dizaine d’avions dont des bombardiers lourds Tu-95MS et des avions ravitailleurs Iliouchine Il-78.

    Le Tu-160 est le plus gros et le plus puissant avion militaire supersonique à géométrie variable au monde. Conçu dans les années 1970-1980, il est en service dans l'armée russe depuis 1987. Le Président Vladimir Poutine a décidé de relancer la production des Tu-160, à la demande du ministère de la Défense en mai 2015.

    Possédant au total 16 appareils de ce type, les Forces aérospatiales russes ont utilisé le Tu-160 lors de l'opération aérienne contre les terroristes de Daech* en Syrie. Les bombardiers y ont pour la première fois largué des bombes guidées KAB-500 et tiré des missiles à guidage laser Kh-29L ainsi que des missiles balistiques de précision Kh-101.

    D'une masse au décollage atteignant 275 tonnes, le Tupolev Tu-160 a une vitesse maximale de plus de 2.000 km/h et peut emporter jusqu'à 40 tonnes d'armements: bombes non guidées ou guidées de différents calibres (y compris nucléaires), missiles de croisière stratégiques Kh-55 ou missiles aérobalistiques Kh-15. Son autonomie de vol varie entre 10.000 et 16.000 km en fonction des charges de combat.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Ravitaillement au-dessus de l’Arctique: les images spectaculaires d’un Tu-160 (vidéo)
    Vers un avion de ligne supersonique russe?
    Des Tu-160 russes traversent le pôle Nord pour atterrir à Tchoukotka (vidéo)
    Tags:
    itinéraire, Tu-160, ministère russe de la Défense, mer de Sibérie orientale, mer de Kara, océan Glacial arctique, Tchoukotka, Anadyr, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik