Ecoutez Radio Sputnik
    La frégate Amiral Makarov

    Escorte de «luxe»: une frégate russe pistée par un navire britannique dans la Manche

    © Sputnik . Igor Zarembo
    Défense
    URL courte
    13122

    Alors que la frégate russe flambant neuve Amiral Makarov se dirigeait vers sa base de Sébastopol, en mer Noire, à travers la Manche, un dragueur de mines britannique l’a suivie pas à pas, relate The Daily Star.

    Le dragueur de mines HMS Hurworth de la Royal Navy britannique ainsi qu'un hélicoptère Wildcat ont suivi de près la frégate russe dernier cri Amiral Makarov lorsque cette dernière était en train de traverser la Manche à destination de sa base en mer Noire, selon The Daily Star.

    Comme l'a signalé le média, le porte-parole de la Royal Navy a confirmé qu'une «interception avait eu lieu», mais il n'a pas donné plus de détails du fait que cette opération était toujours «en cours».

    Selon le service de presse de la Flotte de la mer Noire, la troisième frégate du projet 11356, l'Amiral Makarov, fait actuellement route vers la mer Noire.

    Le navire a été construit et lancé au chantier naval Yantar, à Kaliningrad. Il a passé avec succès tous les tests prévus et a participé au défilé naval de 2018 à Saint-Pétersbourg.

    La frégate Amiral Makarov fait partie de la 30e division de navires de surface. Elle déplace 4.000 tonnes. Son équipage est composé de 180 militaires, dont 18 officiers et 20 fusiliers marins. Le navire est armé de missiles de croisière Kalibr-NK, d'un système antiaérien Chtil-1 et d'autres types d'armements. Il peut embarquer un hélicoptère Ka-27 ou Ka-31.

    Lire aussi:

    La frégate Amiral Makarov dotée de missiles Kalibr renforcera la flotte de la mer Noire
    Deux frégates russes armées de missiles Kalibr en route vers la Méditerranée
    La flotte russe de la mer Noire se dotera de trois frégates équipées de missiles Kalibr
    Tags:
    frégate, interception, navires, hélicoptères, Admiral Makarov (frégate), La Manche, mer Noire, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik