Défense
URL courte
2310
S'abonner

Le char russe dernier cri Armata dont l’exploitation en mode de test est prévue pour 2020, sera mis à l’épreuve dans les conditions extrêmes du climat arctique, a annoncé le lieutenant-général, Viktor Lizvinski, vice-commandant supérieur de l’Armée de terre russe.

Alors que le char russe ultramoderne Armata s'apprête à passer en exploitation en mode de test vers 2020, le lieutenant-général, Viktor Lizvinski, vice-commandant supérieur de l'Armée de terre russe, a expliqué quelles procédures sont envisagées pour le mettre à l'épreuve.

«Il faudra obligatoirement le tester au nord, en Arctique. Probablement qu'il faudra également l'envoyer dans les montagnes ou bien dans le désert», a-t-il déclaré.

Selon M.Lizvinski, cette vérification est indispensable pour s'assurer du bon fonctionnement des chars dans les conditions les plus dures. Il a ainsi rappelé la situation avec le char américain M1 Abrams qui était tombé en panne lors de l'opération «Tempête du désert».

«Il faut tout essayer. Sur quelle base tel ou tel composant électronique va fonctionner, si une aurore boréale peut avoir un impact sur lui», a-t-il conclu.

Le T-14 Armata est un char de troisième génération unique au monde. Il est construit sur une plateforme universelle lourde de nouvelle génération qui permet de construire des chars, des véhicules de combat d'infanterie, des véhicules de génie, des véhicules blindés de transport des troupes, ainsi que d'autres matériels.

La première génération du char de combat T-14 Armata a été présentée au public pour la première fois en 2015, lors du défilé militaire du 9 mai à Moscou.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Tags:
exploitation, test, aurores boréales, char, T-14 Armata, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook