Défense
URL courte
351656
S'abonner

Les efforts de Pékin pour mettre à jour ses forces navales ont porté leurs fruits en faisant de la Chine un digne concurrent des États-Unis dans l’océan Pacifique, relate The New York Times.

Le programme de modernisation axé sur les forces navales et les missiles de la Chine a changé l'équilibre des pouvoirs dans l'océan Pacifique, et ce n'est que maintenant que les Etats-Unis et leurs alliés commencent à s'en rendre compte, affirme The New York Times dans un article intitulé «Avec navires et missiles, la Chine est prête à lancer un défi à la marine US dans le Pacifique» (With Ships and Missiles, China Is Ready to Challenge U.S. Navy in Pacific).

L'année dernière, la marine chinoise est devenue la plus importante du monde, avec plus de navires militaires et de sous-marins que les États-Unis, et le pays continue de construire de nouveau bâtiments à une vitesse fulgurante, précise The New York Times. Selon le journal, même si la flotte américaine est plus avancée du point de vue qualitative, elle n'est pas fortement représentée dans l'espace maritime par rapport à celle de Pékin.

Comme l'ont indiqué des experts cités par The New York Times, en cas d'opposition éventuelle avec Pékin, Washington pourrait perdre.

«Il n'y a aucune garantie que les États-Unis gagneraient dans un futur conflit avec la Chine», estime le nouveau commandant américain de l'United States Indo-Pacific Command, l'amiral Philip S. Davidson, auquel le média se réfère.

En juillet dernier, le journal South China Morning Post a annoncé que Pékin était en train de mettre au point un drone sous-marin d'une taille considérable doté d'un système d'intelligence artificielle.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
sous-marin, missile, marine, conflit, navires, océan Pacifique, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook