Défense
URL courte
7410
S'abonner

L'armée russe a testé avec succès un nouveau système de défense anti-missile modernisé des Forces aérospatiales russes, destiné notamment à protéger Moscou contre des frappes aériennes et spatiales.

Ce nouveau missile, tiré depuis le polygone Sary-Chagan au Kazakhstan, a bien atteint sa cible en temps voulu, a annoncé le service de presse du ministère russe de la Défense.

«Le nouveau missile anti-missile modernisé de la DCA s'est acquitté avec succès de sa mission, ayant détruit sa cible en temps voulu», a précisé le commandant en chef adjoint de la DCA russe, le général Andreï Prikhodko.

Il s'agissait là du cinquième test du missile, le 1er s'étant déroulé le 24 novembre 2017, les 2e et 3e le 12 février et le 2 avril 2018 et enfin le 4e le 20 juillet dernier.

Selon les médias russes, ce nouveau missile est capable de se déplacer à une vitesse de quatre kilomètres par seconde (soit 14.400 km/h), et peut détruire un missile ennemi à une distance très éloignée du site protégé.

Ce missile sera destiné aux Forces aérospatiales russes et aura pour mission de protéger Moscou contre des frappes aériennes et spatiales, mais également d'effectuer des tâches liées aux systèmes d'alerte d'attaque de missiles et de contrôle de l'espace.

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Tags:
missiles sol-air, ministère russe de la Défense, Andreï Prikhodko, Kazakhstan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook