Ecoutez Radio Sputnik
    La Marine militaire russe

    «Dangereuses pour la navigation»: la Russie commente ses futures manœuvres en Méditerranée

    © Sputnik . Igor Zarembo
    Défense
    URL courte
    25780

    Les zones méditerranéenne où se tiendront les exercices russes impliquant 25 navires et une trentaine d’avions ont été provisoirement qualifiées de dangereuses pour la navigation et les vols, a communiqué le commandant en chef de la Marine russe, Vladimir Korolev.

    Afin d'assurer la sécurité de la navigation maritime et aérienne, les zones de manœuvres russes dans la Méditerranée ont été préalablement annoncées comme dangereuses pour la navigation et les vols, a annoncé le commandant en chef de la Marine russe, Vladimir Korolev, en commentant les exercices militaires d'ampleur que la Défense russe entreprendra en Méditerranée du 1er au 8 septembre.

    M. Korolev a également souligné que dès que les manœuvres toucheront à leur fin, les forces y prenant part retourneront à leurs bases.

    Pour rappel, la Russie lancera ce samedi 1er septembre des manœuvres militaires en Méditerranée, impliquant 25 navires et une trentaine d'avions, avait indiqué le ministère de la Défense. Ces exercices mobiliseront des troupes de la Marine et des Forces aérospatiales, et dureront une semaine.

    Les troupes travailleront la défense anti-aérienne, anti-navire, mais aussi anti-mines.

    Ces manœuvres viendront précéder d'autres exercices militaires, baptisés Vostok-2018. Ceux-ci réuniront près de 300.000 militaires, 36.000 blindés et plus de 1.000 avions, hélicoptères et drones, et seront les plus importants depuis 40 ans.

    Lire aussi:

    Les Forces aérospatiales et la Marine russes mènent à bien 50 missions en Méditerranée
    Vostok 2018: les plus grands exercices depuis l'époque de Brejnev annoncés
    Un média allemand voit dans les manœuvres militaires russes un signal pour le monde entier
    Tags:
    sécurité, exercices militaires, exercices, marine, défense, Méditerranée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik