Défense
URL courte
301684
S'abonner

Téhéran doit livrer à l'armée syrienne de nouveaux chasseurs militaires et des systèmes de défense antiaérienne entièrement made in Iran, a annoncé le journal en ligne Al-Masdar News, sans préciser les délais de livraison ni le nombre d'armes.

L'Iran se prépare à fournir aux forces armées syriennes de nouveaux avions militaires et des systèmes de DCA de sa fabrication, a fait savoir samedi le journal en ligne Al-Masdar News, se référant à une source militaire à Damas.

Selon cette dernière, Téhéran devrait livrer à Damas le premier chasseur made in Iran, Kowsar, qui a effectué en août dernier un vol de démonstration en présence du Président Hassan Rohani, à la veille de la fête nationale de l'industrie de la défense. Téhéran souligne que l'avion est entièrement fabriqué en Iran.

En outre, le pays devrait remettre à la Syrie un système de défense antiaérienne de sa propre fabrication, souligne la source, sans citer la marque de l'arme, mais affirmant qu'elle est proche, d'après ses performances, du système de missile sol-air russe S-300.

Les délais de livraison ne sont pas encore connus et le nombre d'armes que l'Iran prévoit de fournir à la Syrie n'est pas précisé.

Avant même le début des hostilités dans le pays, les autorités syriennes ont accordé une grande importance au système de défense antiaérienne, redoutant notamment une attaque de la part d'Israël. L'armée syrienne est dotée de systèmes de DCA de fabrications soviétique et russe, tels que les S-200 et les Bouk. Et bien que, épuisé par les hostilités, le pays ne dispose pas de systèmes sophistiqués, il a fait face avec succès, selon certaines données, aux frappes de missiles des États-Unis et de leurs alliés.

Ainsi, le 14 avril, le Royaume-Uni, la France et les États-Unis ont lancé un raid contre des bâtiments syriens qui, selon eux, auraient fabriqué et stocké des armes chimiques. Les autorités syriennes affirment que le tiers de ces missiles a été abattu.

Kowsar est capable de transporter différents types d'armes et sera utilisé pour de courtes opérations de soutien aérien, avaient précédemment indiqué les médias.

Annonçant le 19 août la mise en service du nouveau chasseur, le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami, a tenu à souligner que l'Iran agissait dans le cadre de sa «stratégie d'endiguement actif», tout en rappelant que son pays n'en avait jamais attaqué un autre.

Lire aussi:

Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Incident nucléaire à Taishan: coup dur pour l’EPR made in France, en concurrence avec les USA
Navires iraniens en route vers le Venezuela? «Une provocation pour les USA, qui se prennent pour les rois du monde»
Tags:
attaque de missiles, armes chimiques, livraisons d'armes, défense antiaérienne, chasseur, Kowsar, Bouk, Amir Hatami, Hassan Rohani, Israël, Royaume-Uni, France, États-Unis, Téhéran, Iran, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook