Défense
URL courte
23998
S'abonner

Les services de renseignement américains envisagent de surveiller de près les manœuvres militaires russo-chinoises Vostok 2018, a déclaré le chef des services de sécurité nationale des États-Unis, Dan Coats.

À l'approche des manœuvres sino-russes Vostok 2018, Dan Coats a déclaré que Washington comptait les suivre de très près, relatent les médias américains.

«Nous envisageons de suivre de près la participation de la Chine aux plus grandes manœuvres russes de cette année, appelées Vostok-2018 et qui débutent la semaine prochaine. Il s'agit des plus grandes manœuvres conjointes entre les deux pays, ce qui témoigne d'une coopération qui s'approfondit progressivement entre la Russie et la Chine», a souligné M.Coats lors d'une conférence sur la sécurité nationale tenue récemment à Washington.

Selon le Kremlin, Vostok 2018 a avant tout des enjeux défensifs. «Les capacités de Défense de notre pays dans la situation internationale actuelle, qui nous est souvent hostile, sont absolument justifiées», a observé la présidence russe. D'après l'armée chinoise, également impliquée dans ces exercices, ces derniers offriront une occasion de renforcer les liens et «ne sont pas dirigés contre des pays tiers».

Près de 300.000 militaires, 36.000 blindés, plus de 1.000 avions, hélicoptères et drones participeront aux exercices Vostok 2018, qui seront les plus grandes manœuvres en Russie depuis les exercices Zapad 81, selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Les exercices Vostok 2018 se tiendront du 11 au 15 septembre 2018. Ces manœuvres ont obtenu un statut international puisqu'elles impliqueront à une étape donnée des unités en provenance de Chine et de Mongolie.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
défense, Vostok-2018 (exercices stratégiques), Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook