Ecoutez Radio Sputnik
    Un chasseur russe. Image d'illustration

    Qu’est-ce que 22 avions étrangers peuvent trouver de si intéressant à la frontière russe?

    © Sputnik . Evgueni Byatov
    Défense
    URL courte
    281069

    Au cours de la semaine écoulée, 22 appareils aériens ont mené des opérations de reconnaissance le long des frontières russes, a rapporté le média officiel des forces armées russes, Krasnaïa Zvezda.

    22 avions étrangers ont effectué des vols de reconnaissance à proximité des frontières russes cette semaine, à en croire l'infographie du journal officiel du ministère russe de la Défense Krasnaïa Zvezda.

    Des chasseurs de la défense aérienne russe ont été mobilisés 13 fois au cours de la semaine dernière pour empêcher une violationdes frontières du pays. Aucun avion étranger n'a pénétré dans l'espace aérien russe au cours de la période considérée, a ajouté le média.

    Selon les données de l'armée russe, l'aviation russea été mobilisée 294 fois en 2017 pour intercepter des avions de reconnaissance étrangers. Ces activités d'espionnage à la frontière russe concernaient des vols effectués par des avions américains, britanniques, français, suédois et norvégiens.

    En février dernier, le ministère russe de la Défense avait déclaré que le nombre d'incidents aériens impliquant avions russes et avions des forces de l'Otan avait augmenté depuis 2014 en raison de la présence croissante des forces de l'alliance près de la frontière occidentale de la Russie. Moscou a souligné à plusieurs reprises qu'elle n'avait jamais planifié et n'avaitaucune intention d'attaquer des pays-membres de l'Otan.

     

    Lire aussi:

    En 7 jours, les chasseurs russes mobilisés 8 fois pour intercepter des avions étrangers
    La Défense russe tire le bilan des activités étrangères près des frontières russes
    Les chasseurs russes ont réalisé quatre interceptions près des frontières du pays
    Tags:
    interception, chasseur-intercepteur, reconnaissance, avion de reconnaissance, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik