Ecoutez Radio Sputnik
    MQ-4C Triton

    Un drone ultra secret US perdu à tout jamais pour la Marine américaine

    © Public Domain / Alex Evers
    Défense
    URL courte
    18782

    Suite à une défaillance technique, un drone américain de patrouille maritime a été obligé de se poser in extremis sur une base navale US en Californie.

    Un drone de patrouille maritime MQ-4C Triton a atterri d'urgence sur l'aérodrome de la base Point Mugu, en Californie, sans faire de victimes. Les dégâts sont néanmoins évalués à plus de deux millions de dollars, annonce le portail The Drive.

    RQ-4 Global Hawk
    © AP Photo / Northrop Grumman via U.S. Navy, Erik Hildebrandt

    L'incident s'est déroulé le 13 septembre. Le Triton faisait un vol d'essai lorsqu'il a rencontré un problème à son bord. Les opérateurs ont ordonné à l'appareil de rentrer et ont coupé son moteur avant l'atterrissage. Le drone n'a pas réussi à faire sortir son châssis et s'est posé sur le fuselage.

    Une enquête a été ouverte pour élucider les causes de cet incident.

    Les représentants de la Marine américaine ont déclaré que l'incident avait causé des dégâts pour plus de deux millions de dollars, un radar perfectionné se trouvant dans le fuselage.

    Le MQ-4C Triton est une version embarquée du drone stratégique de renseignement RQ-4 Global Hawk. Il est équipé d'un radar dernier cri de diapason X et est destiné à la recherche de navires en haute mer. En vol, il devrait être géré par les équipages d'avions de patrouille de la Marine US P-8 Poseidon.

    Pour rappel, il s'agit du deuxième crash d'un drone américain survenu ces derniers mois. Le 26 juin, un Global Hawk, lancé depuis la base de Sigonella, en Sicile, s'est perdu en mer près des côtes espagnoles.

    Lire aussi:

    Une photo du drone espion stratégique perdu par les USA apparaît sur le Net
    Les États-Unis perdent leur drone espion stratégique
    Un avion et un drone US ont longtemps patrouillé près des frontières russes
    Tags:
    radar, drone, RQ-4 Global Hawk, Californie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik